Elections européennes 2019 : le décryptage des résultats dans chaque pays de l'UE

Elections européennes 2019 : le décryptage des résultats dans chaque pays de l'UE

Seneweb Le 2019-05-26  Source

Les résultats des élections européennes sont dévoilés tout au long de la soirée. Retrouvez les premières estimations pays par pays.Un Parlement, 28 élections. Les résultats des élections européennes, qui se sont déroulées du 23 au 26mai, sont dévoilés au fur et mesure de la soirée de ce dimanche 26mai. Si de premières estimations sont tombées 18heures pour l'Allemagne, la Grèce ou l'Irlande, elles ne seront dévoilées qu' 20heures pour la France et 23heures pour l'Italie.

Retrouvez, pays par pays, les résultats du scrutin qui seront actualisés tout au long de la soirée.Le scrutin européen de dimanche est marqué, en Allemagne, par un net recul des conservateurs (CDU-CSU) et des sociaux-démocrates (SPD), les deux formations membres de la «grande coalition» d'Angela Merkel. Si la CDU-CSU arrive en tête du scrutin, elle ne recueillerait que 28,6% des voix, selon les premières estimations publiées après la fermeture des bureaux de vote. Soit une baisse de sept points par rapport 2014. De son côté, le SPD n'obtiendrait que 15,3%, selon les premières estimations. Il serait le grand perdant du scrutin, en recul de près de douze points par rapport 2014 (27,3%).

Avec 20,9% des voix, les Verts doubleraient leur score de 2014 (10,7%) et seraient les grands vainqueurs de ces élections européennes: pour la première fois en Allemagne, les écologistes arriveraient en deuxième position l'échelle nationale, derrière les conservateurs mais devant le SPD, ce qui est inédit. Avec 10,8% des voix, le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) réaliserait certes un meilleur score qu'aux européennes de 2014 (7,1%), mais il est en baisse par rapport aux législatives allemandes de 2017, auxquelles il avait obtenu 12,6% des voix. Avec 5,4% des voix chacun, Die Linke (gauche radicale) et le Parti libéral-démocrate (FDP) seraient égalité. Pour Die Linke, c'est un recul par rapport 2014 (7,4%). Pour le FDP, c'est une légère remontée (3,4%).

France (74 sièges) : le RN vire en tête, talonné par la liste LRM-MoDem

Le Rassemblement national en tête (23 %), devant La République en marche (22 %) et les Verts (12,5 %), selon une estimation Ipsos pour Radio France et France Télévisions.

Les Républicains arriveraient en quatrième position (8,5 %), devant La France insoumise (7 %) et Place publique / Parti socialiste (7 %).

Pays-Bas (26 sièges) : les travaillistes déjouent les sondages et arrivent en tête

C'était les premiers se rendre aux urnes, dès jeudi. Les électeurs néerlandais ont déjoué les pronostics en plaçant en tête le Parti travailliste (PVDA, social-démocrate) avec 18,1 % des voix, selon une enquête sortie des urnes menée pour la chaîne publique NOS. L'autre vainqueur de l'élection est le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) du premier ministre, Mark Rutte, qui récolte 15 % et devance le Forum pour la démocratie (FvD), leparti europhobe et anti-immigrés du juriste Thierry Baudet(12 %).

Autriche (18 sièges) : les conservateurs de Sebastian Kurz en tête

Le parti conservateur du chancelier, Sebastian Kurz (–VP), arriverait largement en tête du scrutin européen en Autriche dimanche, avec 34,5% des voix, selon des estimations publiées la fermeture des bureaux de vote. Soit une augmentation de sept points par rapport au scrutin de 2014. Il devance les sociaux-démocrates, qui obtiennent 24,1%, d'après ces mêmes estimations. De son côté, le FP– (extrême droite), touché par le scandale de la vidéo rendue publique la semaine dernière, dans laquelle on voyait son chef succomber aux tentations corruptrices d'une femme se faisant passer pour la nièce d'un oligarque russe, est crédité de 17,5%.

Grèce (18 sièges) : les conservateurs sont en tête

Les conservateurs du parti Nouvelle démocratie ont remporté les élections (32 36% des voix) aux dépens du parti de gauche Syriza du premier ministre, Alexis Tsipras (25 29%), selon un sondage sorti des urnes effectué par cinq chaînes de télévision privées. Les sociaux-démocrates arrivent troisièmes avec 8% des voix. Des élections législatives doivent avoir lieu en Grèce en octobre de cette année au plus tard.

Irlande (11 sièges) : le parti de centre droit en tête, bon score des écologistes

En Irlande, les premières estimations donnent le Fine Gael (centre droit) en tête avec 29% des voix. Derrière, trois partis sont donnés 15%: le Fianna Fail (centre), le Green Party (Verts) et les Indépendants (gauche). Derrière, on trouve le Sinn Fein (gauche), avec 13%, le Labour (sociaux-démocrates), avec 3,5%.

Chypre (6 sièges) ; les conservateurs largement en tête

Selon des estimations, les conservateurs du Rassemblement démocrate arriveraient largement en tête avec 31,8%. Ils devancent le Parti progressiste des travailleurs, qui obtiendrait 26% des voix, et le Parti démocrate (centriste, 11,9%).

Malte (6 sièges) : les sociaux-démocrates arriveraient en tête

Le Parti travailliste (PL, sociaux-démocrates) arriverait en tête des élections avec 55 % des voix, selon les sondages de sortie des urnes. Le Parti nationaliste (PN, conservateurs) obtiendrait pour sa part 37 % des voix.

Nous vous recommandons