Elections partielles au Gabon le 8 août prochain : Le gouvernement entérine le calendrier électoral de la CENAP

Par , publié le .

Actualité

Des élections partielles auront lieu samedi 8 août prochain dans trois circonscriptions électorales au Gabon, conformément à un calendrier établi par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), adopté par le conseil des ministres, réuni mardi à Libreville autour du président gabonais Ali Bongo Ondimba. .

Le calendrier électoral prévoit l'organisation de partielles pour l'élection d'un député dans la commune de Bitam, chef-lieu du département du Ntem, dans la province du Woleu-Ntem (nord), et de deux sénateurs, respectivement dans la commune de Lébamba, chef-lieu du département de la Louétsi-Wano, dans le province de la Ngounié, (sud), et dans le département du Haut-Komo, qui a pour chef-lieu Medouneu, une localité de la province du Woleu-Ntem (nord)..

La date limite des déclarations des candidatures ayant été arrêtée au jeudi 2 août 2015 à  18 heures pour toutes les élections partielles, l'ouverture de la campagne électorale a, quant à  elle, été fixée au mercredi 29 juillet 2015 à  00 heure, notamment pour l'élection partielle d'un député à  l'Assemblée nationale dans le siège unique de la commune de Bitam.

Le siège est vaquant depuis que son occupant, M. René Ndemezo'Obiang, un hiérarque du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir), qui fut ministre sous le régime du président Omar Bongo Ondimba, a démissionné, le 28 février dernier, de cette formation politique pour rejoindre l'Union nationale (opposition radicale).

En revanche, la campagne électorale s'ouvre mercredi 5 août 2015 à  00 heure, pour l'élection partielle des sénateurs dans la commune de Lébamba et le département du Haut-Komo.

La clôture de la campagne électorale a été arrêtée au vendredi 7 août 2015 à  24 heures alors que le collège électoral est convoqué samedi 08 août 2015 pour prendre part au scrutin qui démarrera à  7H00 (6H00 GMT), date d'ouverture des bureaux de vote, et se clôturera à  18H00 (17H00 GMT) date de la fermeture des bureaux de vote.

La reprise des élections sénatoriales dans la commune de Lébamba et dans le département du Haut-Komo est consécutive à  l'annulation de l'élection dans ces sièges par la Cour constitutionnelle, suite aux recours relevant du contentieux électoral des élections locales de décembre 2014.

La haute juridiction avait introduit une requête demandant au pouvoir d'organiser des élections partielles au plus tard le 5 septembre 2015 pour pourvoir les deux sièges de sénateurs et celui de député de la commune de Bitam.

.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)