Emigration clandestine : Les tristes témoignages d'un rescapé

Par , publié le .

Actualité

Le chavirement de la pirogue partie de Mbour et qui contenait 150 migrants clandestins dont seules 66 personnes ont été secourues continue d'installer la tristesse.

Selon Libération online, 10 corps sans vie ont été repêchés entre mardi et jeudi au Cap-Vert. Dans une vidéo-amateur, l'un des rescapés revient sur les raisons de son «aller-retour ».

Il a rappelé que s'ils partent, pour gagner leurs vies à la sueur de leurs fronts. Si on tente l'émigration clandestine, c'est également pour subvenir aux besoins de nos parents.

Nous sommes à la recherche de solution car ce que nous vivons, est difficile. Même si, nous savons que prendre la mer pour voyager est un véritable risque ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)