Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

[En images] Inondations : Fatick envahie par les eaux pluviales

Par , publié le .

Actualité

Ces derniers jours, Fatick a enregistré de fortes pluies occasionnant ainsi des inondations dans plusieurs quartiers de la ville. Même le stade Massène Sène n’est pas épargné. En effet, plus de 220 mm de pluies se sont déversés dans la ville.

C’est une grande désolation qui se lit sur les visages des sinistrés, après 72 heures de pluies. Les zones les plus touchées par ces inondations sont les quartiers Croisement TP, Cité Emetteur,  Darel, Peulgha, Darou Rahman, Darel entre autres.

Selon les habitants du quartier Emetteur, les chantiers inachevés de Safru SA sont la cause de leur malheur.
  » c’est l’Etat qui nous avait octroyé ce site en 2005.  Auparavant nous n’étions pas confrontés aux problèmes d’inondations. Maintenant, nous vivons dans le calvaire à  cause des travaux inachevés de Safru SA. » explique A. Faye l’un d’eux.

A Peulgha, quartier du chef de l’Etat, c’est la désolation totale : beaucoup de maisons sont submergées par les eaux. 
« C’est ce que nous vivons chaque année », nous confie une dame habitant le  quartier.

Les populations de Darel eux n’ont pas fermé l’Å“il de la nuit. D’après M. Diouf, un des sinistrés, ce sont les eaux des autres localités qui se déversent dans leur secteur. Avant de nous faire savoir que le réseau d’évacuation est trop mal fait.
 
C’est le même scénario également au stade Massène Sène. La pelouse est actuellement impraticable. 

 Une situation déplorable qui a mis à  nu les insuffisances du réseau d’assainissement de la ville qui n’a pas pu contenir et évacuer à  temps toutes les eaux qui déferlent de partout. Toutefois, l’équipe des sapeurs-pompiers, l’Onas et les autorités municipales ont déployé des moyens sur les lieux concernés pour régler la situation au plus rapidement possible.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)