Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Equipe nationale : Attention, l’Europe tente de neutraliser les Lions de la téranga (Par Babou Biram Faye)

Par , publié le .

Actualité

Attention, l’Europe tente de neutraliser les lions de la teranga ! C’est, du moins, mon pressentiment. Avec ces déluges, ces drôles de coà¯ncidences constatées dans le traitement des dossiers de transferts et autres gestions sportives de plusieurs cadres de l’équipe, on n’aurait pas tort de soupçonner un canular sur ce qui se passe avec nos joueurs qui évoluent en France , en Angleterre, en Italie, en Espagne.. Comptons: Idrissa Gana Gueye, Abou Diallo, Bamba Dieng, Saliou Ciss, Nampalys Mendy, Youssouph Sabaly, Mbaye Niang, Cheikhou Kouyaté…la liste est loin d’être exhaustive. Même des joueurs comme Sadio Mané, Kalidou Koulibaly subissent, actuellement, de fortes pressions, une campagne de sabotage et de déstabilisation qui ne dit pas son nom. Il suffit de suivre les réseaux sociaux, tous les jours, pour s’en convaincre. 

Tous ces joueurs sont susceptibles de ne pas être au top pour manque de compétitions si leurs situations ne se règlent pas, dans un délai raisonnable, avant le démarrage des phases finales de la coupe du monde prévue, dans quelques mois, au Qatar. Il convient donc de veiller sérieusement, scrupuleusement, minutieusement, à  l’évolution de leurs dossiers, si on veut, vraiment, faire des résultats honorables.

Pour ne pas tomber dans le piège des techniciens et clubs européens qui compétissent pour leurs pays, intelligemment, sans le montrer, le Ministère des sports, nos fédéraux, le coach Aliou Cissé, les agents des joueurs, doivent redoubler de vigilance, mettre la pression sur les clubs de départ et ceux d’arrivée, les instances dirigeantes européennes et internationales du football (CAF, FIFA) pour mettre le pied sur l’accélérateur, avant que cela ne soit trop tard.

Le football professionnel actuel a ses règles. Il suffit d’un seul impair pour qu’on rate une compétition. Et comme le Sénégal est attendu par toutes les grandes nations de football, qu’elles le disent ou non, les lions de la Teranga font peur. Les combattre en amont serait la botte secrète des gourous de l’Occident, comme ils savent bien le faire. Le monde du football reste convaincu que, si le Sénégal est au top, il serait l’équipe la plus compliquée à  battre et pourrait créer la surprise lors ce mondial qui pointe à  l’horizon. Comme la bande à  El Hadji Diouf a eu à  le faire en 2002 en Corée et au Japon. Ils avaient réussi à  clouer le bec à  tous ces soit-disants experts, spécialistes, analystes mondiaux du football. Ces gourous, racistes pour la plupart, n’ont pas encore avalé la pilule. Ils feraient tout pour brouiller les pistes. Eux qui pensent que, dans tous les domaines, l’Afrique n’est pas prête pour se hisser sur le toit du monde.

bon entendeur.
Babou Biram FAYE (BBF)
Journaliste-Communicant
Conseiller en communication du Crous /Ugb/Saint Louis

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)