Eric Toledano (Intouchables), vice-président des César, veut débarrasser la cérémonie de son image « toxique »

Par , publié le .

Actualité

Les César comptent prendre un nouveau départ après la cérémonie polémique de l’an dernier.

Les César ont connu une immense polémique lors de la dernière édition, présentée par Florence Foresti. Roman Polanski, sous le coup de plusieurs accusations d’agression sexuelle, était nommé lors d’une cérémonie polémique. Le cinéaste, pourtant très décrié, fà»t sacré meilleur réalisateur pour son long-métrage J’Accuse, portant sur l’affaire Dreyfus. Suite à  ce sacre, l’actrice Adèle Haenel avait quitté les César, scandalisée. Depuis, beaucoup accusent la cérémonie d’entre-soi et de protéger le cinéaste polonais, encore sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par les Etats-Unis. Une image dont Eric Toledano, désormais vice-président de l’Académie de César, veut se débarrasser, révèle Télé-Loisirs.

Les César souffrent d’une image un peu désastreuse auprès des spectateurs après avoir récompensé Roman Polanski malgré les lourdes accusations à  son encontre. Le cinéaste fà»t sacré meilleur acteur tandis que J’Accuse était nommé dans pas moins de 12 catégories. La cérémonie a été émaillée par de nombreuses manifestations féministes. Quant aux membres de l’Académie des César, ces derniers ont décidé de démissionné.

Depuis novembre dernier, Eric Toledano, co-réalisateur de Intouchables, est vice-président des César avec Véronique Cayla. Et le cinéaste compte bien en finir avec l’image toxique de la cérémonie, révèle ce dernier lors d’une interview pour Le Parisien, expliquant vouloir « s’éloigner des polémiques qui vampirisent les César. S’il y a une chose qu’il faut faire pendant ce mandat, c’est débarrasser les César de leur image toxique. Il y avait une équation impossible entre les polémiques et le fait de célébrer le cinéma. N’oublions pas qu’à  l’origine, les César faisaient rêver ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut