Etats Unis : El Hadj Mansour Seck tué pour 100 $
Les présumés meurtriers du chauffeur de taxi El Hadj Mansour Seck, abattu dans son véhicule dans l'Etat de Caroline du Sud auraient tenté de lui voler 100 $ avant de le tuer. Selon la police de Garner, citée par les médias locaux, les enquêteurs de la police de Garner ont indiqué que les meurtriers Williams et Giles « ont tenté de se faire conduire par une autre compagnie de taxi. Ils ont finalement choisi de monter l'arrière de l'Amigo Taxi conduit par notre compatriote. Selon la police, deux compagnies de taxi ont été appelées partir du même numéro de téléphone et on leur a demandé d'amener les passagers une adresse sur Pool Drive Garner. Seck qui a eu la malchance de les conduire a vu Williams et Giles tenter de lui voler 100 $ avant de finalement le tuer avec une arme de poing de calibre 40. La police a trouvé Seck 4 h 50 du matin dans un quartier de Pool Drive près du chemin Aversborough.

Selon les informations, Williams a été libéré de prison le 19 avril après avoir purgé 5 ans et 10 mois de prison pour vol qualifié avec une possession d'arme dangereuse remontant novembre 2014. Les dossiers d'incarcération montrent que Williams a été accusé de vol main armée le 8 novembre 2014 et, trois jours plus tard, a été accusé de vol main armée, de complot en vue de commettre un vol main armée et d'excès de vitesse. Ces accusations étaient liées une série de vols main armée commis contre des livreurs de pizzas Durham au cours d'une période d'un mois, d'octobre novembre 2014, selon un communiqué de presse du 12 novembre 2014 de la police de Durham.

Le 6 mai 2015, M. Williams a été reconnu coupable des accusations portées contre lui et condamné une peine minimale de quatre ans et maximale de cinq ans et dix mois. À la suite de sa libération le 19 avril, M. Williams a commencé purger une peine de libération conditionnelle qui devait prendre fin le 18 avril 2020.

Giles a récemment passé 7 mois en prison pour vol qualifié de plus de 1 000 $ et port d'une arme dissimulée. Il a été libéré le 22 juin 2018 et a immédiatement commencé sa période de probation. Sa période de probation a pris fin le 20 mai.

Giles a également été incarcéré pour des périodes de temps pour différentes accusations en 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018, selon les dossiers.

La police de Garner a dit qu'il n'y avait aucun lien entre Seck et les suspects.

Les deux doivent comparaître en cour mercredi après-midi.

Nous vous recommandons

Actualité

Crise en Casamance : La PFPC plaide pour une implication des femmes dans les négociations.

Dakaractu

Actualité

Paix et sécurité

Enqueteplus