Etats-Unis : la plainte de Trump rejetée en Pennsylvanie

Par , publié le .

Actualité

C'est une décision qui pourrait marquer le clap de fin pour Donald Trump dans l'État de Pennsylvanie, sixième État le plus peuplé des États-Unis. Ce samedi 21 novembre, un juge fédéral a fermement rejeté les allégations de fraude électorale présentées par les avocats de Donald Trump dans cet État qu'il avait remporté en 2016. Une décision qui doit désormais permettre de certifier les résultats de l'élection présidentielle en Pennsylvanie. Ce qui devrait être chose faite ce lundi 23 novembre.

Le jugement de 37 pages rendu ce samedi 21 novembre par le juge Matthew Brann est sans concession : les avocats de Donald Trump ont présenté selon lui « des arguments juridiques sans fondement et des accusations hypothétiques » dans leur plainte.

« Aux États-Unis d'Amérique, cela ne peut justifier la privation du droit de vote d'un seul électeur, et encore moins de tous les électeurs du sixième État le plus peuplé », explique-t-il, avant d'ajouter : « Notre peuple, nos lois et nos institutions exigent plus que cela ».

Une décision cinglante, un camouflet pour l'actuel locataire de la Maison Blanche qui continue malgré tout de clamer qu'il a remporté les élections.

Mais cette décision pourrait bien marquer un tournant après l'annonce en fin de semaine de la victoire de Joe Biden en Géorgie où un re-comptage des votes à la main a été effectué.

Petit à petit, les plaintes du camp de Donald Trump sont rejetées et sa stratégie mise à mal. Ce dernier tentait de convaincre les instances législatives des États contrôlés par le parti Républicain d'élire leurs propres grands électeurs au détriment du vote populaire. Une tentative vouée à l'échec selon la presse américaine, ce qui ne va pas empêcher les avocats de Donald Trump de faire appel selon le Washington Post.

Senegal7 avec Rfi

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)