Exploitation du projet GTA: La pêche artisanale menacée ?

Par , publié le .

Actualité

Les acteurs de la pêche sont inquiets pour l'avenir de leur secteur avec l'exploitation prochaine du gaz de grand tortue Ahmeyim à cheval entre le Sénégal et la Mauritanie.

Selon les experts, l'exploitation du projet GTA risque d'avoir des conséquences sur l'activité de pêche et même sur l'espèce.

L'impact sera grand. Car, selon les acteurs de la pêche, le plus grand récif corallien le plus froid et le plus poissonneux au monde se trouve dans cette zone qui va être traversée par les pipelines.

Les experts affirment, d'ailleurs, que l'exploitation de ce gaz va nécessiter de couler des tonnes de béton pour fixer les pipelines dans les fonds marins, qui sont des aires marines protégées, qui servent de refuge pour les poissons.

L'exploitation de ce gaz offshore inquiète également les pêcheurs industriels. Les acteurs affirme que l'exploitation du pétrole et du gaz va impacter le secteur de la pêche en général et du sous-secteur industriel en particulier à travers notamment la réduction des espaces d'évolution des navires et des pertes de zones de pêche, l'augmentation des risques d'accidents en mer, de collisions avec les plateformes de destruction d'engins de pêche (bouées, DCP, etc.), mais également de conflits entre compagnies pétrolières et pêcheurs à la poursuite du poisson.

A.K.C ? Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut