Financements des Partis politiques: Les mises en garde de journaliste Ibrahim Bakhoum

On ne peut pas laisser n'importe quel candidat chercher à l'étranger un financement. C'est ce qu'a indiqué sur les ondes de Rfm, le journaliste Ibrahima Bakhoum. Cela fait suite à la question des financements de Partis politiques au Sénégal.

Ibrahima Bakhoum se veut clair. Selon le journaliste, il n'est pas judicieux de «laisser n'importe quel candidat chercher à l'étranger un financement. Car, dit-il, tout est la-dans». M. Bakhoum d'attirer l'attention sur la manne financière susceptible de provenir de l'extérieur. Une manne qui ajoute-t-il, «peut-être de l'argent Sale«.

A lire aussi:Audio ? Biram Faye à Sonko: «Le Procureur doit prendre ses responsabilités parce qué»

Au-delà de là des Partis politiques, fulmine le journaliste, il y a aussi les ONG qui aillent chercher cet argent. C'est en vertu de cela qu'il souligne la conséquence qui pourrait en découler: «Le candidat qui gagne travaille pour ceux qui l'ont financé. Il faut mettre de l'ordre, sinon, on ne sait pas où l'on va», conclue-t-il.

Birama THIOR / Senegal7

Nous vous recommandons

Actualité

Au Liberia, l'hôpital manque de tout

Slateafrique

Actualité

Affaire Pétro-Tim: Babacar Gaye "enfonce" Aliou Sall

Leral