Focus-Chef de parti et Chef de l'Etat : Quel Macky gouverne le Sénégal !

Par , publié le .

Actualité

Le Président Macky Sall surfe sur une double casquette. Il est à la fois Chef de l'Etat et Chef de parti. Au demeurant, les sénégalais se perdent souvent en conjectures en tentant de déceler laquelle de cette double posture est diligentée pour sceller les retrouvailles avec Idrissa Seck. La nuance aura été de taille puisque le Président de la République travaille pour tous les sénégalais tandis que le Chef de l'Apr n'est mu que pour les intérêts partisans de son propre camp.

Quand Macky Sall parle, il est très difficile aux sénégalais, ces temps-ci, de savoir si c'est le Chef de l'Etat ou s'il s'agit du Président de l'Apr. L'on se rend compte qu'il n'y a pas de ligne de démarcation à la lisière de ces deux entités. Le Président Sall entretient l'amalgame à dessein dans le seul but de brouiller les pistes.

S'il est vrai que le décret de nomination du leader de Rewmi Idrissa Seck a été signé par ses soins, il n'en demeure pas moins vrai que c'est surtout le Président de l'Apr qui aura eu besoin de l'ancien maire de Thiès. Le Cese ne serait qu'une façade dûment dressée par les deux hommes politiques pour éblouir les sénégalais mais la vérité est tout autre.

Et pour comprendre que c'est le Président de l'Apr qui agit à la place de l'Institution Première, Macky s'est presque défait de ses principaux compagnons de lutte. Ceux-là avec qui il a fait la traversée du désert jusqu'à être porté au pinacle. Il a opté être entouré de nouveaux venus ou en tout cas par des hommes ou femmes sur qui il fonde beaucoup d'espoir.

Les caciques en disgrâce en savent trop au point de ne plus l'arranger. Les nouveaux venus en ignorent trop au point de faire son affaire. En man'uvrier redoutable, Macky sait élaguer toutes les branches qui l'empêcheraient de se frayer le chemin d'un troisième mandat. Et en dehors des Conseils de ministres où le Chef de l'Etat agit dans la solennité, c'est toujours le Président de l'Apr qui préside aux destinées du pays.

C'est encore lui qui se transforme en sergent recruteur, prêt à tout pour colmater une nouvelle majorité au nom d'un troisième mandat en gestation. Depuis son dernier remaniement, il continue de tester les profils politiques qui feraient son affaire. Et pour réussir ce challenge, il est prêt à tout !

Assane SEYE-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut