Forage en panne: le village de Darou Naim crie sa soif
Darou Naim (Linguère), 17 mai, (APS) - Les habitants du village de Darou Naim, situé dans la commune de Thièle (Louga) ont manifesté pour réclamer la réparation de leur forage tombé en panne depuis près de 17 mois.
Ils étaient des dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants manifester, jeudi, dans le village de Darou Naim pour demander l'aide du chef de l'Etat face au manque d'eau qu'ils endurent depuis plusieurs mois.
"Ce forage a été installé ici en 1985, mais depuis le 27 novembre 2017 nous n'avons plus d'eau. Il est tombé en panne. Nous demandons au chef de l'Etat de nous venir en aide afin qu'il soit réparé", a dit Khadim Ndiaye, habitant du village.
Il a demandé le déploiement de citernes afin de soulager les populations obligées de faire plusieurs dizaines de kilomètres la marche pour chercher de l'eau.
"Nous sommes fatigués. Le forage alimentait 9 villages soit près de 1000 personnes et nous nous retrouvons dans des situations difficiles avec cette panne", a-t-il regretté, souhaitant au-del de la réparation, la construction d'un château d'eau avec une plus grande capacité.
D'après Khadim Ndiaye, le village de Darou Naim était une sorte de carrefour où tous les éleveurs faisaient escale pour abreuver leurs bétails.
"Aujourd'hui, cela n'est plus possible. Nos champs sont asséchés et en cas de feu nous perdons tout puisque nous n'avons pas d'eau pour éteindre l'incendie", a-t-il soutenu, relevant que les fidèles éprouvent même des difficultés faire leurs ablutions, surtout, en cette période de ramadan.
"J'ai 50 ans. Tous les jours, avec mes enfants, nous faisons des dizaines de kilomètres pour chercher de l'eau. Nous n'en pouvons plus. Mes ânes sont morts de fatigue et de soif", a déploré Ndèye Loum, habitante du village.
Parlant au nom des femmes de Darou Naim, elle soutient que cela fait de nombreuse semaines qu'aucune habitante n'a fait le linge, ni nettoyer sa maison.
"Nous n'avons pas d'eau et nous sommes toutes fatiguées. Nos enfants ont soif et nos hommes sont épuisés", a-t-elle dit, suppliant, la main sur le coeur, les autorités du pays et toutes personnes de bonne volonté de venir en aide leur localité.

Nous vous recommandons