Fraude au recrutement de 5000 enseignants : Un candidat, un surveillant et un secrétaire arrêtés par la police de Diourbel

Par , publié le .

Actualité

Scandale ! Une fraude dans le recrutement de 5000 enseignants a été dénudée par les éléments du commissariat central de Diourbel. Ainsi un candidat, un surveillant général et un secrétaire d’un institut scolaire basé à  Kaolack sont tombés dans les filets des hommes du commissaire Mor Ngom selon des informations exclusives de Seneweb.


En effet, après avoir réussi sa présélection suite à  son inscription sur la plate-forme dédiée à  ce programme d’urgence pour l’insertion socio-économique et l’emploi des jeunes «Xà«yu ndaw à±i»», T.N s’est présenté dans les locaux du commissariat central de Diourbel pour légaliser son diplôme de « Bac en  arabe « . Mais un des policiers a constaté que le jeune homme est porteur d’un faux document.


Ainsi le faussaire a été mis aux arrêts puis entendu par les enquêteurs. Le mis en cause domicilié à  Tivaoune s’est mis à  table avant de citer ses complices. Selon lui, il a obtenu son faux diplôme de Bac en arabe par l’intermédiaire de M.L, surveillant général  dans un institut scolaire à  Kaolack ainsi qu’un secrétaire, C.A.


Sans désemparer, les limiers ont arrêté ces derniers visés pour complicité dans cette affaire de faux et usage de faux en écriture privée. D’après des confidences faites à  Seneweb, le secrétaire d’un établissement scolaire situé à  Kaolack avait confectionné le faux diplôme.


Le trio a été présenté aujourd’hui (lundi) au procureur près du tribunal de grande instance de Diourbel. A noter que le chef de l’Etat avait donné comme instructions aux ministres de l’Education, de la Formation professionnelle, des Finances et de la Fonction publique «d’accélérer le rythme de prise de service et d’affectation des cinq mille nouveaux personnels ensei­gnants, recrutés en 2021 dans le cadre du programme d’urgence pour l’insertion socio-économique et l’emploi des jeunes «Xà«yu ndaw à±i»».Dans le cadre de ce programme, un appel à  candidatures a été lancé en avril dernier pour le recrutement de 5000 enseignants.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)