Gestion de la Senelec : l’Etat sort une vieille recette de Wade

Par , publié le .

Actualité

Le secrétaire général adjoint de la présidence de République, Diatourou Ndiaye a annoncé hier, jeudi, lors de la revue annuelle de la Feuille de route du secteur de l’électricité à  l’Horizon 2035, que la Senelec sera scindée en trois entités.

«Il y aura une société qui va s’occuper du transport (de l’électricité), une autre de la distribution et une troisième qui va s’occuper de la production, a-t-il révélé dans des propos repris par Le Quotidien. Le tout sera dans un holding, à  l’image de ce qui s’est passé avec le pétrole au niveau de Petrosen.»

Cette option est une vieille recette du régime de Abdoulaye Wade. Après l’échec de la privatisation de la Senelec, il était question d’éclater la société nationale en trois entités.

La réforme était portée par Samuel Sarr, à  l’époque ministre de l’Energie. Ce dernier avait souligné que ce projet devait permettre au privé national d’entrer dans le capital de la Senelec.

Le même objectif est visé à  travers la réforme annoncée par Diatourou Ndiaye, qui est en même temps le président du Conseil de surveillance de MCC Sénégal. «Le privé pourra entrer dans le transport et même la distribution. On recherche un secteur de l’énergie performant, de qualité, avec lequel les consommateurs auront de l’électricité à  moindre coà»t.», a-t-il justifié.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)