Gestion de l'eau : Les députés déplorent les pénuries d'eau fréquentes et plaident pour…

Par , publié le .

Actualité

C'est une exigence. Les parlementaires ont insisté, ce lundi 30 novembre, sur la nécessité d'assurer une bonne distribution de l'eau, qui est un droit humain dont l'accès garantit la vie et le bien-être du citoyen. De plus, ils ont également rappelé que le liquide précieux constitue une source indispensable pour un développement économique.

Ainsi, concernant le milieu urbain, les députés ont décrié la cherté des factures d'eau et ont ainsi plaidé pour la baisse des prix par le fermier Sen'Eau. Ils ont aussi déploré les pénuries d'eau fréquentes, depuis plusieurs années, dans Dakar et sa banlieue, notamment dans les quartiers de Ben Tally, Biscuiterie, Niary Tally, Grand-Dakar, Grand-Yoff, Parcelles-Assainies, Yoff, Guédiawaye et Rufisque.

Répondant aux interpellations des commissaires, le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a fait savoir que le défi est d'assurer un accès sécurisé à l'eau. C'est pourquoi, dit-il, face à la croissance démographique de Dakar et sa périphérie, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre deux projets majeurs, avec la construction d'une troisième usine de production d'eau potable à Keur Momar Sarr (KMS3) et la réalisation d'une unité de dessalement d'eau de mer aux Mamelles.

«En effet, l'usine KMS3 permettra, dès sa mise en service en début d'année 2021, d'obtenir 100 000 m3 d'eau additionnels, en plus des 100 000 m3 d'eau attendus à partir de l'achèvement des travaux de construction de la deuxième station de surpression de Mékhé, soit un total de 200 000 m3 d'eau supplémentaires. Ces volumes vont sensiblement améliorer l'alimentation en eau potable des populations», a-t-il rappelé.

De plus, le ministre assure que l'usine de dessalement de l'eau de mer des Mamelles devrait permettre la production de 50 000 m3 d'eau supplémentaires. Mais la composante «usine» a été retardée, car le premier appel d'offres a été infructueux.

«Seulement, il est procédé au démarrage de l'unité de dessalement par la composante relative à la conduite principale de 11 km, qui va des Mamelles à l'esplanade du Stade Léopold Sédar Senghor. Cette canalisation permettra également d'améliorer la distribution de l'eau dans certains quartiers traversés et dans la zone des Parcelles-Assainies», a soutenu Serigne Mbaye Thiam.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut