GESTION DES INNONDATIONS : Le Progep va intervenir Thiès, Saint-Louis et Mbour

GESTION DES INNONDATIONS : Le Progep va intervenir Thiès, Saint-Louis et Mbour

Enqueteplus Le 2020-09-22  Source

Depuis les dernières fortes pluies qui se sont abattues dans le pays au début de ce mois, le gouvernement du Sénégal est en train de déployer les gros moyens pour sortir les populations de l'eau, bon an, mal an. Pour renforcer tous ces efforts, le Progep (Projet de gestion des eaux pluviales et d'adaptation aux changements climatiques) sera étendu d'autres communes du pays comme Thiès et Mbour.

Dans le cadre de la lutte contre les inondations, le gouvernement du Sénégal, travers l'Agence de développement municipal (ADM), avait mis en place l'ambitieux Projet de gestion des eaux pluviales et d'adaptation aux changements climatiques (Progep) qui a déj permis d'assécher certaines parties de la banlieue dakaroise et des quartiers de Saint-Louis.

Selon le directeur général de l'ADM, c'est un projet extrêmement important, qui fait partie des différents programmes du Plan décennal de lutte contre les inondations. Un projet développé pour un coût global de 121,3 millions de dollars US, soit 60,65 milliards de F CFA, par l'Etat du Sénégal (13,3 %), la Banque Mondiale (74,8 %), le Fonds pour l'environnement mondial (46 %) et le Fonds nordique de développement (7,3 %).

Dans sa première phase, le projet est intervenu au niveau de Dakar et sa banlieue, mais également au niveau de Diamniadio et Saint-Louis, indique Cheikh Issa Sall, qui s'est prononcé sur le sujet en marge d'une cérémonie de don de matériel de pompage des eaux pluviales aux sapeurs-pompiers de la 24e Compagnie de secours de Mbour, par le mouvement Amdem qu'il dirige dans le département de Mbour. Il s'agit de deux motopompes d'une capacité de 100 m3/h, de 1 000 litres de carburant, 200 m linéaire de tuyaux, etc.

A cette occasion, Cheikh Issa Sall a annoncé que, dans la deuxième phase du Progep, la zone d'intervention sera élargie jusqu' Mbour. "Donc, nous sommes en train de formuler une deuxième phase. Et dans cette phase-l, nous avons prévu de sortir encore de Dakar. Dans la première phase, nous avons touché Diamniadio qui est la périphérie de Dakar, mais également Saint-Louis. Dans la deuxième phase, nous irons Thiès, Saint-Louis et Mbour'', a informé le DG.

A en croire le président du mouvement Amdem, ce sera pour compléter tout ce qui a été réalisé dans le cadre de la première phase et qui a montré des résultats appréciés par tout le monde, lors des inondations de cette année. Dans ce sens, il explique que l'arrivée de ce projet dans la capitale de la Petite Côte permettra la ville de Mbour de faire peau neuve, l'instar des autres villes qui en ont bénéficié.

"C'est un projet qui va régler définitivement le drainage des eaux pluviales. Mais au-dessus des canalisations, il y a toujours des voiries en pavé surtout et de l'éclairage. Et tous les espaces libérés seront transformés en espaces publics, en parcours sportifs, en petits terrains de football, de handball, de basket-ball. Ce qui fait qu' la finition des travaux, nous avons constaté que partout où on est passé, le visage de la commune concernée se transforme radicalement et positivement'', s'est-il vanté.

Dans le même sens, renseigne-t-il, "pratiquement toutes ces communes du Sénégal réclament l'intervention du projet, parce qu'au-del du drainage des eaux pluviales, il y a beaucoup de voiries, beaucoup de stations d'éclairage public, beaucoup de réfections d'équipements collectifs qui sont opérés dans le cadre de ce projet''.

Dans la foulée, Cheikh Issa Sall a fait savoir que le démarrage de la deuxième phase de ce projet est imminent. "La phase d'urgence doit démarrer fin d'octobre, début novembre Keur Massar, parce que c'est l où la situation est beaucoup plus critique et c'est l où le président de la République a décidé qu'on intervienne le plus rapidement, avec une enveloppe de 30 milliards'', avance le directeur général du Progep.

IDRISSA AMINATA NIANG

Nous vous recommandons