GO: «fast track» militaire

Cette fois, les boulangers ne plaisantent plus. La baguette à 200 Fcfa «rek wa la» personne n'aura plus droit à son pain quotidien.

En parler à Big Mac ? Ce serait perdre doublementson temps. Il a autre chose de plus important à faire.

Il a d'abord à réparer son «fast track», mais il y a aussi tous ces transhumants à recaser alors que notre Gouvernement a perdu au moins les deux demi de son élasticité.

Que faire alors ? Peut-être s'en remettre auxboulangeries de l'armée pour faire face un bout de temps.

Pas plus. Le virus trèscontagieux de la grève et des marches a fait son entrée au Senegal bien avant la colonisation.

Cébé

Nous vous recommandons