GO: «fast track» militaire

Cette fois, les boulangers ne plaisantent plus. La baguette à 200 Fcfa «rek wa la» personne n'aura plus droit à son pain quotidien.

En parler à Big Mac ? Ce serait perdre doublementson temps. Il a autre chose de plus important à faire.

Il a d'abord à réparer son «fast track», mais il y a aussi tous ces transhumants à recaser alors que notre Gouvernement a perdu au moins les deux demi de son élasticité.

Que faire alors ? Peut-être s'en remettre auxboulangeries de l'armée pour faire face un bout de temps.

Pas plus. Le virus trèscontagieux de la grève et des marches a fait son entrée au Senegal bien avant la colonisation.

Cébé

Nous vous recommandons

Actualité

Revue de Presse du 25 Juin 2019 avec Mouhamed Ndiaye

Seneweb

Actualité

La Démission de Aliou Sall à la Une

Seneweb