Graduation 2019 Ucao Saint Michel : « Nous avons en commun une foi en l'Homme, une absolue et incorruptible fidélité des principes qui sous-tendent la vie en société : la tolérance, le respect des droits de chacun » (Pr. Mary T. Niane, Parrain)

Graduation 2019 Ucao Saint Michel : « Nous avons en commun une foi en l'Homme, une absolue et incorruptible fidélité des principes qui sous-tendent la vie en société : la tolérance, le respect des droits de chacun » (Pr. Mary T. Niane, Parrain)

Dakaractu Le 2019-12-08  Source
La cérémonie de remise des Diplômes aux 2000 lauréats de la promotion 2019 de UCAO/Saint Michel a eu lieu ce Samedi 07 Décembre 2019 Dakar Arena. Cet événement placé sous la présidence d'honneur du Grand Chancelier, Son Excellence Mgr Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar représenté par l'Evêque de Thiès, Monseigneur André Guèye, a vu la participation de plusieurs sommités telles que le parrain de cette présente édition le professeur Mary Teuw Niane.

Ce choix, selon le directeur de l'ISG/UCAO, Jean Marie Latyr Sène, « n'est pas un hasard au regard de votre cursus. Lorsqu'il a fallu chercher un parrain, la communauté par ses organes de concertation, n'est pas allée prospecter trop loin, adhérant collectivement et spontanément la personne du Pr Mary Teuw Niane. Nous cherchions une chaussure notre taille, nous en avons trouvé une ! Le Pr MARY TEUW NIANE, fait partie des personnalités de notre pays facile présenter tant par son parcours, que sa présence dans des domaines variés se situant quelque fois hors du cercle de l'enseignement », a-t-il dit devant les invités et les 2000 lauréats.

Parrain de la Graduation 2019 Ucao Saint Michel, le Pr. Niane est un ancien recteur et Président de l'Assemblée de l'Université Gaston-Berger de Saint-Louis (Sénégal) de 2006 2012 et a été nommé Ministre de l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l'Innovation du Sénégal du 29 octobre 2012 au 07 avril 2019.

S'adressant aux récipiendaires, le Pr. Mary Teuw Niane est revenu sur la place qu'occupe l'enseignement de l'école privé catholique au Sénégal. « Elles sont nombreuses les familles sénégalaises qui ont fait confiance aux écoles privés catholiques. Votre établissement qui s'active dans la formation professionnelle est l'une des meilleures »

L'ancien ministre de l'Enseignement supérieur n'a pas manqué de magnifier le choix porté sur sa personne, « Je suis très honoré d'être le parrain de cette graduation. Ma part dans cette prestigieuse journée est de vous réaffirmer travers mon modeste parcours ce que vos parents vous ont inculqué, ce que vos maîtres vous ont enseigné, ce que dans ce pays, enveloppé des doux signes d'un vivre en commun partagé, les guides religieux musulmans et chrétiens ont bâti pendant des siècles et enfin ces apports étrangers qui sont devenus nôtres, c'est cette symbiose de valeurs, de bonnes traditions et d'expériences enrichissantes qui doivent nous guider patiemment et obstinément sur le chemin de l'honneur qui passe par le dur labeur, l'honnêteté, la droiture, le courage, l'humilité, la confiance en soi, l'amour de l'autre, de la patrie, de l'Afrique et de l'Humanité. Nous sommes héritiers de grands hommes qui ont façonné ce pays, lui ont donné cette consistance et nous l'ont transmis dans un état qui fait sa notoriété et force le respect. Quand je dis « nous », je pense tous les sénégalais, indépendamment de leur ethnie, de leur religion, de leur âge et sans aucune distinction. Nous ne partageons pas seulement un passé commun qui nous a amenés, dessiner les contours d'un Etat démocratique grâce des élites qui ont très tôt compris qu'il n'y avait de salut, pour un pays insuffisamment doté en ressources naturelles, que le développement de l'éducation et de la formation tous les niveaux. Nous avons en commun une foi en l'Homme, une absolue et incorruptible fidélité des principes qui sous-tendent la vie en société : la tolérance, le respect des droits de chacun, la participation la gestion des affaires publiques, l'égalité, l'équité, la transparence, etc. C'est, sans doute, ce qui explique la stabilité des relations entre les ethnies et la parfaite osmose entre les différentes communautés. Il nous faut reconnaître cette caractéristique forte et son apport au développement des grandes valeurs qui fondent la vie au sein de notre société ».

Pour les réformes qu'il a initiées lors de son passage au MESRI, le professeur dira « je ne sais pas ce que vous allez faire. Honnêtement je ne sais pas. Mais au moins je sais ce qu'il ne faut pas faire : maintenir le statu quo et se complaire dans une facilité rédhibitoire pour nos projets d'émergence : réformer ou périr. Nous avons choisi de réformer, pour vous parce que vous êtes l'Avenir de ce pays, pour ce pays parce qu'il est notre Avenir commun. Chers Etudiants, Méfiez-vous des choses faciles. Des choses détournées », a-t-il déclaré.

Ce dernier a saisi l'occasion de revenir sur le sens de son engagement politique, car dira-t-il « je me suis engagé en politique car, j'ai compris qu'en ne le faisant pas, c'est la politique qui va faire de moi et de mes enfants ce que, probablement, je ne souhaite pas ».

Au nom des évêques, Monseigneur André Guèye a félicité tous les laureats et a réaffirmé « l'UCAO fidèle la tradition des universités Catholiques restera dans une quête permanente pour l'accès et le maintien de la qualité grâce ses offres de formation ».

Nous vous recommandons