Guinée Conakry : Le coordinateur du FNDC Abdourahamane Sanoh condamné à un an de prison
Le tribunal de première instance de Dixinn, à Conakry, a condamné le Coordinateur du Front national de défense de la Constitution Abdourahamane Sanoh à un an de prison ferme. Ses collaborateurs Ibrahima Diallo, Baïlo Barry, Sékou Koundouno et Bill de Sam ont, quant à eux pris six mois ferme.

Abdoulaye Oumou Sow, Mamadou Bobo Bah et Mamadou Sanoh ont été relaxés, rapporte Guineematin.com lu à Dakaractu.com.

Ils ont été arrêtés la veille des manifestations qui ont secoué la semaine dernière Conakry et quelques villes de la République de Guinée. Les manifestations ont fait neuf morts dont huit manifestants et un gendarme.

Le Front national de défense de la Constitution regroupe des partis politiques, des syndicats et des organisations de la société civile qui ont décidé de s'opposer à la révision de la loi fondamentale guinéenne car ils estiment que c'est un moyen pour Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Lors d'un déplacement à Koba, à une centaine de kilomètres de Conakry, Alpha Condé a tenté de minimisé l'ampleur des manifestations et a tenu l'opposition pour responsable des morts enregistrés lors des heurts entre gendarmes et manifestants.

Nous vous recommandons

Actualité

«LE SENEGAL VA DANS LE GOUFFRE»

Sudonline

Actualité

Aux portes de la capitale malgache, la colère bout dans les rizières

Slateafrique