Guinée : Human Rights Watch dénonce des déguerpissements violents et arbitraires

Guinée : Human Rights Watch dénonce des déguerpissements violents et arbitraires

Senenews Le 2019-06-18  Source

L'ONG Human Rights Watch a dénoncé des opérations «brutales» de déguerpissements menées par les autorités publiques dans les quartiers de Petit Bateau près des rails, de Dar Es Salam autour de la décharge, de Dabondy 3 et le futur centre administratif de Koloma.

Environ 20 000 personnes ont été expulsées de leurs terres et 2 500 bâtiments ont été détruits. Les victimes risquent de ne ps être relogés, ni indemnisées si elle n'ont pas de titre de propriété.

«On indemnise quelqu'un qui a été officiellement installé. Quand tu viens t'installer de toi-même, tu n'as pas le droit une indemnisation. Au moment où le décret se prenait sur ce site, le statut du droit coutumier foncier n'était pas reconnu en Guinée. Tous ceux qui disent qu'ils ont des actes, ils n'ont qu' les amener, nous allons les confronter la réalité», a expliqué sur rfi.fr, Mohamed Mahama Camara, secrétaire général du ministère de la Ville.

Nous vous recommandons

Actualité

Insultes: Lamine Samba menace Fallou

Seneweb

Actualité

Une mariée arrive son mariage dans un cercueil

Seneweb

Actualité

Fusillade Marseille, un mort et cinq blessés

Seneweb

Actualité

AUJOURD'HUI : 18 novembre 1999, Lamine Diack est élu Président de l'IAAF

Senenews

Actualité

EXIGENCE D'EQUITE

Dakaractu