Haute-Garonne : condamné pour avoir violenté des pompiers et un médecin lors de l’accouchement de sa femme

Par , publié le .

Actualité

Un homme a été condamné à  un an de prison ferme pour avoir, le 27 mai dernier à  Muret, en Haute-Garonne, violenté des pompiers et un médecin alors que sa femme était en train d’accoucher.

C’est un contexte qui, d’ordinaire, se veut propice à  la considération de l’autre. Pourtant, le 27 mai dernier à  Muret, au sud de Toulouse (Haute-Garonne), un accouchement a donné lieu à  une série de violences. Il était aux alentours de 23h00 quand un appel avait été émis auprès des équipes du SDIS pour un accouchement qui peinait visiblement à  se poursuivre. Mais une fois sur place, rapporte La Dépêche du Midi, les secours avaient constaté que le mari de la femme refusait que son épouse soit prise en charge par des femmes.

L’individu avait violemment bousculé une femme médecin, ce qui n’avait pas découragé cette dernière de porter assistance à  l’épouse en tenant ainsi la tête du bébé. Mais le mari était revenu à  la charge en la repoussant puis en l’empêchant de prodiguer les premiers soins au nouveau-né. La médecin s’était alors retrouvée dans une fenêtre, et l’homme l’avait menacée de mort, ainsi qu’une femme pompier, si jamais l’enfant ne survivait pas. L’individu avait poursuivi ses menaces à  l’hôpital. Pour l’avocat de la femme médecin, il a été question d’«un moment d’horreur, [d’]une scène d’horreur».

L’avocate du prévenu a expliqué que ce dernier aurait agi de la sorte car redoutant que son enfant ne lui soit enlevé. La présidente a d’ailleurs souligné à  l’encontre du mis en cause, en sanglots et semblant reconnaître ses torts : «Vous avez une première fille qui a été placée». Le verdict délivré est conforme à  ce qu’avait requis le ministère public, soit un an de prison avec maintien en détention.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)