Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Hauts-de-Seine : deux femmes violées dans un hôpital

Par , publié le .

Actualité

Une enquête a été ouverte après que deux femmes ont été violées dans un hôpital des Hauts-de-Seine le 27 juillet dernier. Les forces de l’ordre sont à  la recherche d’un seul et même homme.

Une enquête a été ouverte après que deux femmes ont été violées dans un hôpital des Hauts-de-Seine le 27 juillet dernier. Les forces de l’ordre sont à  la recherche d’un seul et même homme.

Une enquête a été ouverte au sein du commissariat de Nanterre (Hauts-de-Seine) après le viol de deux femmes, le mois dernier, dans un hôpital du département. Ces actes auraient été commis par un seul et même homme, rapporte le site de La Provence. Dans le détail, c’est le 27 juillet passé, au matin, que deux femmes de 68 et 77 ans ont été violées à  l’hôpital Max-Fourestier à  trente minutes d’intervalle.

Des sources proches de l’affaire indiquent que l’auteur présumé des faits serait étranger au centre hospitalier. L’établissement a fait savoir que tout de suite après avoir reçu le signalement du premier viol, il a réagi et permis une «immédiate» mobilisation des forces de police pour «lancer des recherches et intensifier les contrôles au sein de l’établissement».

Le communiqué de l’hôpital de Nanterre ajoute qu’une «analyse de la vidéosurveillance» a également «permis d’obtenir des images de l’individu». Et que conséquemment à  ces faits, «des mesures complémentaires de sécurité» ont été prises, tels qu’«un renforcement des contrôles à  l’entrée de l’hôpital» et «des rondes plus fréquentes des agents de sécurité».

Suite aux viols, poursuit le communiqué, «des consignes ont également été données à  l’encadrement pour sensibiliser les équipes à  la sécurisation des services de soins, notamment de nuit», et ce «afin de limiter les risques d’intrusion». Aux dernières nouvelles, l’homme recherché, à  l’âge non précisé, n’aurait pas encore été appréhendé par les autorités.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)