Hommage au génie de l'arbitrage Badara Mamaya Sène

Hommage au génie de l'arbitrage Badara Mamaya Sène

Enqueteplus Il y'a 1 semaine  Source

Les habitants de la ville multiséculaire de Rufisque, toutes obédiences confondues, pleurent chaudes larmes, la perte subite leur enfant prodige Badara Mamaya Sene. A l'annonce de sa disparation, la vieille ville avait retenu un instant son souffle, tellement ce génie de l'arbitrage et leader charismatique, était profondément ancré dans le coeur des populations; Ce conducteur de troupes hors du commun, toujours en première ligne la tête de son contingent, portait un amour viscéral envers la ville de Coumba Lamba et ses habitants dont il fut le maire. Sa maison ne désemplissait pas de ses fidèles amis d'enfance qui en avaient fait leur siège.

L'humanisme exceptionnel qui caractérisait l'arbitre international, justifiaient les nombreuses actions quotidiennes d'assistance aux populations de toutes les couches sociales, sans jamais fuir un instant aux nombreuses sollicitations.

Dirigeant politique hors pair, sa sociabilité légendaire et son sens du devoir accompli au service de la communauté, sont contés partout dans tous les coins travers le Sénégal, l'Afrique et le monde. Parmi les témoignages frappants de nombreuses personnalités son encontre, nos retenons le convoi, par ses propres moyens, de plus de deux cents personnes aux lieux saints de l'Islam et de la chrétienté, ces dernières années.

En effet, l'ancien instructeur de la FIFA et vice président de la commission arbitrale de la CAF dont le sifflet d'or a retenti dans tous les temples du ballon de la planète, lors de manifestations sportives mondiales, notamment, aux jeux olympiques de Séoul en 1988, au mondial U20 en 1989, aux différentes CAN (1988, 1990, 1992), la coupe d'Asie en 1992 etc., était d'une intégrité, d'une sociabilité et d'une humilité nul autre pareil. Homme cérébral, doté d'une grande vision du monde, son sens de la communication pour défendre ses idées, sa capacité d'écoute et de négociation pour résoudre les conflits, étaient sans commune mesure. Voila que les jeux olympiques de la jeunesse vont être organisés dans son propre pays le Sénégal pour la première fois en Afrique, certainement, il en est, prémonitoire ment, pour quelque chose. Les vertus de l'olympisme fondées sur le respect des principes fondamentaux universels pour contribuer un monde meilleur, tels que le postulait Pierre de Coubertin, étaient réelles chez Badara Mamaya Sène.

Badara Mamaya Sene a été au centre du cours de l'histoire politique de notre pays et de la ville de Rufisque, pratiquement, partir des années 2000, sous le magistère du président Wade. Après avoir gagné haut la main les élections locales en 2009 dans la mythique ville, il fut l'artisan de la réélection du président Macky Sall dans la commune de ville en 2019, sous la bannière de la coalition BBY dont il fut le coordonnateur.Homme d'une capacité extraordinaire de travail , nous n'avons jamais décelé chez lui, durant de nombreuses années, lors des multiples séances de travail, de réflexion, de débats, de projections, de contact avec les populations de base, la moindre parcelle de fatigue physique ou intellectuelle, la moindre protestation ou contestation ,si ce n'est l'amabilité, la courtoisie, la pédagogie, l'écoute, la patience, le culte du devoir accompli .

Jusqu'au dernier moment de sa vie, des grands rendez-vous sportifs et politiques de l'histoire de notre pays, de l'Afrique et du monde dont les derniers furent la coupe du monde 2018 en Russie, la Can 2019 en Egypte et l'élection présidentielle du 24 février 2019, il aura rempli totalement ses devoirs et missions, dans la plus grande dignité et humilité, sans la moindre faiblesse.

A ces funérailles au cimetière de Dangou Rufisque, une foule immense la dimension de l'homme, jamais observée de mémoire de sénégalais, l'avait accompagné sa dernière demeure, auprès de ses proches parents où il repose en paix., en dépit du contexte pandémique hostile de la covid 19, Toutefois, comme disait Birago Diop,« les morts ne sont pas morts»; Badara Mamaya Sene est parmi nous et nous regarde, pour que la famille sportive, celle politique et biologique, entretiennent leur tour la flamme qu'il a allumé, afin qu'elle soit plus vivace et perpétuer ainsi son oeuvre .

Kadialy Gassama, Economiste

Rue Faidherbe X Pierre Verger,

Rufisque

Nous vous recommandons