Hong Kong : la veillée pour Tianamen interdite, une première en 30 ans

Hong Kong : la veillée pour Tianamen interdite, une première en 30 ans

Senegal7 Le 2020-06-03  Source

Les cérémonies auraient dû se tenir ce 4 juin, comme chaque année. Jusqu'ici, Hong Kong était la seule région de Chine commémorer le massacre des étudiants chinois par l'armée Tiananmen en juin 1989. Mais pour la première fois cette année, la veillée commémorative n'aura pas lieu, relate RFI.

Rassemblement interdit par les autorités hongkongaises, officiellement pour des raisons sanitaires liées l'épidémie de Covid-19.

C'est une man'uvre politique d'annuler cette veillée». Il n'y a guère de doute pour Eric Lai, du Front civil pour les droits de l'homme, joint parVincent Souriau,journaliste au service international de RFI.

«D'abord, les organisateurs avaient proposé toute une série de mesures pour maintenir la distanciation sociale,précise-t-il.

Ensuite, parce qu'en ce moment les écoles rouvrent et les activités de loisirs reprennent, il n'y a aucune raison de ne pas autoriser une réunion en plein air.»

Cette veillée attire chaque année des foules sur le territoire, la mémoire des victimes de la sanglante intervention de l'armée chinoise le 4 juin 1989 sur la place Tiananmen au c'ur de Pékin.

C'est le seul endroit de Chine où l'événement est d'ordinaire commémoré. Mais cette année, les autorités locales ont invoqué la pandémie pour l'interdire, dans un contexte de tensions dans l'ex-colonie britannique.

Alors que beaucoup s'attendaient une reprise de la contestationavec la levée des restrictions liées au coronavirus, Pékin a pris les devants en choisissant d'imposer sa région autonome une loi controversée sur la sécurité nationale.

Pékin affirme que ce texte, qui ne passera pas devant le Parlement hongkongais, est nécessaire pour lutter contre le «terrorisme» et le «séparatisme».

Assane SEYE-Senegal7

Nous vous recommandons