Hydraulique rurale : Le Forum Civil demande l’arbitrage de Macky Sall

Par , publié le .

Actualité

Le débat sur des « compteurs défectueux » de marque ITRON, jugés avoir « dépassé le seuil de tolérance d’erreurs conformément à  la réglementation en vigueur » au Sénégal, avec la SEN’EAU qui assure de leur conformité, cache mal celui de l’accès et la gestion de l’eau potable notamment en milieu rural. Et, renseigne Sud Quotidien dans sa livraison du jour, le Forum Civil n’est pas insensible à  cette question de l’eau.

Après la sortie de SOS Consommateurs sur la confirmation de la non-conformité de certains compteurs, et ka réplique de Sen’Ea, le chef de la Division de la Métrologie au ministère du Commerce a fait une sortie révélant que sur un échantillon de 2000 compteurs d’eau testés dans le monde rural, tous étaient non-conformes. Suffisant pour que des voix s’élèvent pour lier la cherté du liquide précieux dans les villages et hameaux à  cet outil de mesure pour la facturation de la consommation d’eau.

Et l’une des dernières en date est celle du Forum Civil qui demande l’arbitrage du président de la République. Il a sorti un communiqué hier, jeudi 16 septembre 2021, pour demander aux autorités étatiques de prendre les mesures idoines pour mettre un terme à  la difficulté notée dans l’approvisionnement en eau potable. Dans ce sens, il exhorte le président de la République à  organiser une « rencontre inclusive » autour des résultats du rapport d’évaluation de la réforme.

En outre, Birahim Seck et ses camarades demandent au Secrétariat exécutif du 9ème Forum Mondial de l’Eau Dakar 2022 et à  la Ville de Dakar de ne pas « folkloriser » la rencontre internationale et de lui restituer toute sa dimension. Par ailleurs, le Forum civil tient l’Office des forages ruraux (OFOR) comptable des manquements constatés et décriés par les populations.

Mieux, il engage le ministère de l’Eau et de l’Assainissement à  prendre la pleine mesure des difficultés du secteur. Le constat du Forum civil est que depuis des années, les populations du monde rural n’ont cessé de crier leur désarroi face à  l’inaccessibilité de l’eau potable, gérée par des délégataires dans les zones notamment de Diourbel-Thiès, Kaolack-Kaffrine et Tambacounda-Goudiry. Une situation alarmante, dit-il, qui crée une insécurité hydrique menaçant constamment la paix, la cohésion sociale et la santé des populations.

Enfin, le Forum civil invite la SEN’EAU à  respecter ses obligations contractuelles de fournir l’eau, en qualité et en quantité, aux populations urbaines. Surtout que, pour le l’organisation, en mars 2022, le Sénégal compte abriter le 9eme Forum Mondial de l’Eau (FME) placé sous le thème : « La sécurité de l’eau pour la paix et le développement ».

Cette rencontre internationale devrait se tenir dans un pays o๠une importante frange de la population, rurale comme urbaine, peine à  accéder à  l’eau en quantité et en qualité. C’est le cas des habitants de la commune de Mbacké, des agglomérations de Bopp, Pikine, Guédiawaye, de Nord Foire, de Lambaye, de Sibassor, de Koutal, de Keur Mabadiakhou, de Fass Gossas, de Santhie Galgoné, de Malème Hodar, de Notto, de Nguéniène, de Mbirkilane etc.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)