Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Hydrocarbures : projet Sangomar, un grand bond en avant réalisé

Par , publié le .

Actualité

Une
étape importante vient d’être franchie dans la réalisation du projet Sangomar.
Woodside, l’opérateur australien qui assure la mise en valeur du champ
d’hydrocarbures, a annoncé l’arrivée sur le site du navire de pose Seven Vega.

 

A VOIR Présentation du navire Seven
Vega 
spr.ly/6180MpOfA

 

Ce
navire permettra d’assurer «la mise
en service des installations du
vaste réseau de pipelines composé de lignes de flux et d’ombilicaux afin
d’acheminer les flux d’hydrocarbures vers le FPSO (Unité flottante autonome,
capable de traiter le pétrole brut et de la stocker avant son transbordement
sur un navire de transport, NDLR)».

 

Woodside compte en ce moment neuf navires dans le champ Sangomar. L’un d’entre eux,
l’OceanBlackHawk, a récemment démarré le forage d’un puits d’exploration dans
les blocs de Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et SangomarDeep Offshore.
L’opération entre dans le cadre de l’exécution de la Phase 1 du projet Sangomar
avec 23 puits à  forer.

 

Le
début de l’exploitation du champ est fixé au second semestre de 2023. Le 1er
septembre, lors d’un séjour à  Dakar, le vice-président exécutif de Woodside chargé des opérations
internationales, Shiva McMahon,
avait annoncé que les travaux de la première phase du projet Sangomar
sont bouclés à  60%.

 

Lors
de sa phase d’exploitation, la plateforme devrait traiter quotidiennement
100 000 barils de pétrole brut, 130 millions de pieds cubes standard de
gaz et 145 000 barils d’eau pour injection. Elle sera en outre dotée d’une
capacité de stockage d’au moins 1,3 million de barils de pétrole brut.

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)