Imposer le service militaire : La solution de l'armée vue par les citoyens

«Imposer le service militaire obligatoire aux citoyens après le Bac durant les trois mois pour les tous les bacheliers et 2 ans de service civique universel pour les étudiants en Licence et Master». Telle est la proposition de l'armée pour résoudre le problème de l'indiscipline et de l'incivisme dans notre pays. Une solution bien critiquée par certains sénégalais rencontrés dans ce micro trottoir.

La proposition, qui a été faite par les gradés de l'armée pour pallier l'indiscipline et l'incivisme ambiant, est bien appréciée, d'un coté par certains citoyens rencontrés. Pour cet enseignant nommé Douada Gueye, «c'est une bonne proposition. Mais qui ne doit pas ignorer qu'il existe dans notre pays d'autres instances de formation (Daara de Koki, l'église). Je pense qu'au Sénégal quand même, il y a plusieurs instances, qui sont l et qui peuvent participer façonner les citoyens». L'essentiel pour cet instituteur, c'est de ne pas faire de cette proposition des hauts gradés de l'armée ni une obligation encore moins une contrainte.

De la proposition de l'armée pour lutter contre l'incivisme et l'indiscipline découle une autre proposition, mais cette fois-ci d'un ancien infirmier de l'armée. Mame Mbaye Faye, le quarantenaire pense que l'on peut développer des politiques allant dans le sens d'inciter les gens s'enrôler dans l'armée.

Pour Ousmane Gaye, c'est une bonne chose ce que propose l'armée, «parce que nous tous souffrons des actes causés par le manque de civisme et de formation mais aussi l'indiscipline notoire dont font montre certains sénégalais. Mais que l'on ne valse pas dans le sens d'une militarisation totale de nos jeunes».

«Il ne faut pas verser dans l'essentialisme en pensant que tous ceux qui sortent de l'armée sont disciplinés, tout ce qui sort de l'armée est parfait du point du civisme. L'armée n'est pas la seule instance habilitée forger des citoyens imbus de valeur civiques et très disciplinés«, a expliqué Ndeye Coumba Deme, une institutrice.

Saliou Dramé approuve certes cette solution de l'armée. Cependant pour cet informaticien, «c'est bien de rendre le service militaire obligatoire après le Bac» , mais, propose le trentenaire, «former des milliers de militaires qui auraient au minimum de grades de caporal-chef pour faire toutes nos routes et nos ponts seraient mieux».

Aussi, ajoute t-il, «les militaires, les policiers, les gendarmes la retraite, pourraient être volontaires dans chaque ville pour être en appoint aux forces de sécurités moyennant le remboursement de leurs frais de déplacement et de nourriture, au moins trois fois par jour, de nuit comme de jour«.

Nous vous recommandons