Inondations/Relance de l'économie : Macky récidive et manque encore de respect aux Sénégalais (Par Alassane KITANE)

Inondations/Relance de l'économie : Macky récidive et manque encore de respect aux Sénégalais (Par Alassane KITANE)

Senenews Le 2020-10-01  Source

Il parait que chez les primitifs, le langage était perçu comme ayant un pouvoir fécondant sur les choses. Ce que les mains de l'homme ne pouvaient faire, son langage était censé le réaliser! Chez Macky on a la même mentalité: ce qu'il ne peut réaliser, ils laissent les chiffres s'en charger.

Evidemment qu'il est plus aisé de manipuler les chiffres que de transformer le réel! Dire que ce qu'il a fait dans la lutte contre les inondations aucun régime ne l'a jamais fait, de l'indépendance nous jours, ce n'est pas insulter les autres régimes, c'est manquer de respect aux Sénégalais.

Est-ce que Macky Sall se rappelle les grappes de convergence sous Thiéwo Cissé Doucouré? Est-ce qu'il se rappelle les programmes indépendance et leur impact dans l'assainissement notamment Kolda et Thiès' Macky Sall connaît-il les montants engloutis dans la lutte contre les inondations Toub

Macky Sall veut-il dire qu'aucun des nouveaux quartiers dans les villes du Sénégal n'a jamais bénéficié d'aucun assainissement (qui est en amont la vraie lutte contre les inondations)? Macky oublie-t-il qu'il a été Premier ministre et maire d'une ville qui a bénéficié de ce programme d'assainissement?

Macky Sall connait-il le rapport entre démographie, urbanisation et budget? Macky Sall a-t-il le courage de dire aux Sénégalais ce que le régime qu'il a remplacé avait déj prévu dans le budget concernant la lutte contre les inondations'

Une chose est sûre: ce que le régime de Macky Sall a fait en termes de mal gouvernance dépasse de très loin les actes de prévarication et de mal gouvernance cumulés de tous les régimes. Une autre est aussi certaine: les impactés des inondations sont encore dans l'eau un mois après les grosses pluies. En voici une autre non moins sûre: le dénuement actuel des populations dans les villes comme en campagne montre que leur sort aurait été mieux sans gouvernement.

Alassane KITANE

Nous vous recommandons