INSTALLE HIER À LA TêTE DE LA GENDARMERIE NATIONALE : Le Général Jean-Baptiste Tine décline sa feuille de route

INSTALLE HIER À LA TêTE DE LA GENDARMERIE NATIONALE : Le Général Jean-Baptiste Tine décline sa feuille de route

Enqueteplus Il y'a 2 semaines  Source

Hier, lors de la cérémonie de son installation la tête de la gendarmerie nationale, le Général de Division Jean-Baptiste Tine a lancé un message fort ses troupes et décliner les axes forts de son action la tête de la Grande-maréchaussée.

Le Général de Division Jean-Baptiste Tine a officiellement pris les rênes de la gendarmerie. Hier, lors de la cérémonie de son installation, il s'est longuement prononcé sur ses ambitions la tête de la maréchaussée. Les grands défis relever sont: les menaces terroristes, l'insécurité routière, le vol de bétail, les violences faites aux couches vulnérables, la criminalité transfrontalière organisée dont le trafic de drogue, les agressions contre l'environnement et celles contre les personnes et de leurs biens. A toutes ces problématiques, dit-il, il faut des réponses diligentes et appropriées. Ainsi, la grande maréchaussée, sous son magistère, va privilégier la prévention et l'anticipation, tout en s'adaptant aux changements de paradigmes en matière de sécurité.

"Je dois souligner que des dispositions adéquates ont été prises dans le plan stratégique 2017-2019 qui arrive son terme et consolidé par le plan d'amélioration des performances. Il s'agit présent de procéder aux évaluations de ces initiatives, d'en capitaliser les succès, apprendre des insuffisances et proposer, l'issue d'une revue actualisée de l'institution, un nouveau plan pour les prochaines échéances. Nous nous attèlerons en assurer l'alignement avec le plan d'actions prioritaires numéro 2 du PSE'', annonce le Général Jean-Baptiste Tine.

Les trois axes de son action

Le nouveau boss de la gendarmerie compte orienter son action autour de 3 axes. Il s'agit de l'intensification de l'activité opérationnelle, l'adéquation des missions aux moyens en termes d'équipement et d'infrastructures et enfin l'amélioration de la condition sociale du personnel. Au personnel de la gendarmerie, il promet, d'une part, la densification de l'activité opérationnelle qui nécessitera le repositionnement central de l'Etat-Major, du Haut commandement afin de lui permettre d'assurer la planification, la conduite et la coordination des opérations, afin de gagner en plus en célérité et en cohérence. Il s'agira en plus de faire en sorte que la présence active des unités sur le terrain donne des résultats tangibles.

Le maillage du territoire se poursuivra travers, non seulement l'opérationnalisation des communautés de brigades, mais également l'entrée en service, courant 2020, des sections de recherches de Thiès, Saint-Louis; et celles de Kaolack, Ziguinchor et Tambacounda en 2021. La création d'une légion de gendarmerie maritime et fluviale a déj démarré avec la formation des équipages, grâce l'appui de la coopération française et de la Guardia civile espagnole. En outre, l'usage des nouvelles technologiques sera grandement encouragé, notamment l'informatique de service, mais aussi les moyens techniques de contrôle d'accès et de surveillance moderne des espaces, radars, drones professionnels, ultra légers motorisés et hélicoptères légers

Vers une augmentation des logements en caserne

D'autre part, le Général Tine entend doter les personnels de moyens performants et améliorer la disponibilité opérationnelle, grâce l'augmentation des logements en caserne. Le stock de logements n'a pas suivi le rythme des recrutements de la gendarmerie, souligne-t-il. Ainsi, sous sa gestion, la protection des personnels sera davantage prise en considération pour leur permettre de faire face en toute sécurité aux aléas du service.

Dans la même veine, il s'est prononcé sur la tenue de ses agents car, selon lui, elle rappelle leur "militarité'' et leur impose le respect et la préservation des traditions séculaires de la gendarmerie. "C'est pourquoi, je veillerai la qualité des tenues et leur renouvellement périodique. Je serai le premier vous garantir des conditions décentes. Je ferai tout ce qui est possible pour vous mettre dans de meilleures conditions'', promet-il.

Concernant la promotion du genre, il se félicite des résultats obtenus ce jour avec la barre de 5% de gendarmes femmes qu'il compte doubler l'horizon 2025.

"J'entends vous commander avec justice, justesse et mesure''

La gouvernance du nouveau Haut Commandant de la gendarmerie nationale sera axée sur l'humain. "J'entends vous commander avec justice, justesse et mesure. Le dialogue interne sera poursuivi. Son principal objectif est d'instaurer un climat de confiance, de cohésion et de discipline même de garantir la meilleure exécution des missions de la gendarmerie. Je lutterai sans cesse contre les dérives mettant en cause la discipline et l'honneur, autant vous rappeler queles règles éthiques et déontologie seront l'ordre du jour'', annonce le successeur du Général de corps d'armée Cheikh Sène. Selon qui, l'amélioration de la condition de vie des soldats de la loi passe par le sens de l'honneur, le respect des droits et de son serment.

Ainsi, il les engage être les serviteurs modèles et loyaux de la république dont la véritable rétribution demeure l'estime des autorités et le respect des concitoyens. Car, ils sont des acteurs majeurs de la communauté de sécurité de défense de la nation. Que d'autres acteurs partagent avec eux cet honneur.

Toujours pour répondre la mission qui leur est assignée, le Général de division Jean B. Tine leur demande d'établir une collaboration franche, confiante et bénéfique avec les autres forces de sécurité tous les niveaux: police, brigade nationale des sapeurs-pompiers et douane. "Je leur présente mes compliments. Je les assure du respect, de l'estime et de la confiance de la gendarmerie. J'invite une collaboration franche et dynamique et je mets leur disposition les compétences et les moyens de la gendarmerie, tout en étant sûr de pouvoir compter sur elles pour que triomphe le Sénégal''.

Me Kabapour la mutualisation des forces de sécurité

La cérémonie d'installation d'hier s'est déroulée en présence du ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, du Directeur de cabinet du Chef de l'Etat Augustin Tine, des autres directeurs généraux des corps de l'armée et du ministre des Forces armées Me Sidiki Kaba. Qui partage la même vision que le Général Tine sur l'approche sécuritaire. En effet, selon le ministre, la prise en compte des défis sécuritaires requiert d'autant plus une collaboration étroite entre les forces de défense et de sécurité que la recrudescence de la criminalité et la prégnance de la menace terroriste sont devenues une préoccupation et un défi majeur qui se pose avec acuité.

Ainsi, Me Sidiki Kaba milite pour une approche globale mettant contribution toutes les expertises des forces de défense et de sécurité dans différents domaines de compétences. "La récente inauguration des nouveaux locaux du Centre d'intervention et de coordination interministérielle (CICO), dit-il, milite en faveur de cette dynamique d'intégration interservices. Elle permettra, terme, notre pays d'optimiser ses ressources et de mutualiser ses capacités de réflexion, de planification et de conduite des réponses stratégiques dans un domaine aussi sensible que la lutte anti-terroriste''.

CHEIKH THIAM

Nous vous recommandons