Insultes sur le Net : Tik Tok et Whatsapp dans le viseur de Me Malick SALL

Par , publié le .

Actualité

Les insulteurs et autres usagers des réseaux sociaux qui profèrent des menaces séditieuses et des insultes sont avertis. Les élus du peuple ont demandé un encadrement juridique du numérique.

C'était hier au cours de l'examen du budget 2021 du ministère de la Justice. Les députés ont décrié les propos injurieux et diffamatoires sur le net. Dans la même logique, ils ont estimé que «notre pays doit adopter une loi sur le blasphème, afin de mieux protéger les différentes sensibilités religieuses et confrériques du pays». Sur un tout autre registre, les députés se sont interrogés sur les conditions d'octroi de la grâce présidentielle, en estimant que certains détenus graciés ne devraient pas bénéficier d'une telle mesure ou, au mieux, devraient être placés sous surveillance électronique.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut