Israël : Inculpé pour corruption, le Premier ministre Benjamin Netanyahu encourt une peine de 10 ans de prison.

Israël : Inculpé pour corruption, le Premier ministre Benjamin Netanyahu encourt une peine de 10 ans de prison.

Dakaractu Il y'a 3 semaines  Source
Le Premier ministre israélien Netanyahu a été inculpé ce jeudi 21 novembre 2019 pour corruption. Etant le plus ancien dirigeant d'Israël, il ne serait contraint de démissionner de son poste que s'il est finalement reconnu coupable. Il risque une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu' 10 ans et / ou une amende pour corruption, tandis que la fraude et l'abus de confiance entraînent une peine de prison pouvant aller jusqu' 3 ans.

Les accusations portées contre Netanyahu vont de la réception de cadeaux d'une valeur de plusieurs milliers de dollars constitués, entre autres de champagne et de cigares, des facilitations frauduleuses en faveur d'une entreprise de presse. Aujourd'hui, ce sont au moins 3 dossiers qui ont été ouverts le concernant. Il s'agit des dossiers appelés ?'Affaire 1000'', ?'Affaire 2000'' et ?'Affaire 4000'' contenant les délits qui lui sont reprochés.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption, plane l'incertitude et la question de savoir qui dirigera finalement un pays plongé dans le chaos politique après deux élections peu concluantes cette année.

Le procureur général Avichai Mandelblit a annoncé la décision dans un communiqué. Les accusations portaient sur la corruption, l'abus de confiance et la fraude. Netanyahu a nié avec véhémence toutes les allégations, qualifiant l'enquête de corruption de "chasse aux sorcières", alléguant qu'elle aurait été motivée par le désir de ses ennemis de le forcer quitter ses fonctions. Il fera une déclaration 20 heures 30 Gmt.

Il reste que la loi israélienne n'exige pas de Netanyahu qu'il quitte son poste de Premier ministre s'il est mis en accusation. L'ensemble du processus de mise en accusation et de procès pourrait prendre deux ans. Mais il est retenu comme charge des cadeaux que Netanyahu et son épouse ont reçus tort d'Arnon Milchan, producteur hollywoodien et citoyen israélien, ainsi que du milliardaire australien James Packer, en échange de faveurs politiques lui ont valu ces déboires avec la justice Israélienne, a révélé Al Jazeera. Selon ladite source, dans un autre dossier intitulé ?'affaire 2000'', Netanyahu y est aussi soupçonné d'avoir conclu un accord avec le propriétaire du quotidien israélien Yedioth Ahronoth afin de bénéficier d'une couverture médiatique favorable en échange d'une législation qui ralentirait la croissance du journal concurrent Israel Hayom.

?'Netanyahu a nié avec véhémence toutes les allégations''

Parmi les enquêtes menées contre Netanyahu, ?'l'affaire 4 000'' est considérée comme la plus grave. Il aurait également négocié avec Shaul Elovitch, l'actionnaire majoritaire du géant des télécommunications israélien Bezeq, afin d'obtenir une couverture positive de son Walla! site d'actualités en échange de politiques bénéficiant Bezeq.

La décision du procureur général devrait avoir un impact considérable, non seulement sur le chef en conflit, mais sur la politique israélienne en général, informe ladite source médiatique. Al Jazeera de l'expliquer par le fait que le pays est ?'sans gouvernement depuis près d'un an en raison de luttes intestines politiques. Ni Netanyahu, ni son rival centriste, Benny Gantz, n'ont été en mesure de former un gouvernement de coalition après les élections dans l'impasse de septembre, le pays s'approchant d'une troisième élection dans les 12 mois. Un acte d'accusation pourrait nuire de façon permanente la carrière politique de Netanyahu, âgé de 70 ans, et amener ses alliés se séparer de lui, alors qu'un sursis lui donnerait probablement une nouvelle vie. Netanyahu, l'aile droite, au pouvoir depuis 2009, est le premier ministre d'Israël qui a été au service de la nation le plus longtemps et domine la scène politique du pays.

Nous vous recommandons