Italie : le beau geste de la fédération pour lutter contre le Coronavirus

Italie : le beau geste de la fédération pour lutter contre le Coronavirus

Xalimasn Le 2020-03-26  Source

La fédération italienne de football a réalisé une très belle action pour lutter contre le Coronavirus, en laissant disposition le centre technique des joueurs de la sélection.

L'Italie est en pleine crise sanitaire, liée au Coronavirus. Les hôpitaux sont débordés et les malades affluent, il faut donc réussir trouver plus de place pour arriver tous les accueillir. C'est pourquoi la Fédération Italienne de Football (FIGC) a réalisé une très belle action pour permettre ceci, en laissant disposition sonCentre technique fédéral de Coverciano, situé dans la région de Florence, disposition des autorités. Officialisée sur le site de la fédération, la décision du président Gabriele Gravina a été communiquée au maire de Florence Dario Nardella.

La déclaration du président


«Le monde du football fait preuve d'une grande sensibilité et d'un fort sens des responsabilités, explique le président de la FIGC Gravina. Nous avons tous commencé la bataille, Fédération, Ligues, Clubs, footballeurs et entraîneurs, levant des fonds et amplifiant les messages des autorités gouvernement.La santé est le premier bien protéger, c'est pourquoi la FIGC ouvre le Centre de Coverciano aux Italiens en difficulté.Maintenant, nous ne jouons plus au football, pour y revenir, nous gagnons ensemble le match le plus important contre leCoronavirus.» peut-on lire dans le communiqué.

Koulibaly, Pirlo, Higuain... : l'équipe type de la décennie en Serie A selon Opta !

Opta Jean a analysé les statistiques et a donné le onze de la décennie en Serie A.

Onze Mondial

Nous vous recommandons

Actualité

LE SENEGAL EXPOSE AU VIRUS DU TROISIEME MANDAT

Sudonline

Actualité

Idrissa Gana Guèye, un porte-drapeau en mode remontada

Sudonline

Actualité

Le collège des délégués dénonce «un cercle vicieux »

Sudonline

Actualité

Explosion des cas communautaires !

Sudonline

Actualité

Mali: dispersion

Slateafrique