ITIE /Eva Marie Coll. Seck : « Des pays ont demandé le report de la validation mais le Sénégal était prêt »

Par , publié le .

Actualité

Le Sénégal a eu sa première validation en  2018. Beaucoup de progrès ont été faits en quatre ans et la deuxième validation est jugée satisfaisante pour le Sénégal, premier pays africain, quatrième dans le monde à  obtenir ces notifications selon Eva Marie Coll. Seck. Elle note que le pays est allé au-delà  de ce qui était attendu ces trois dernières années. Là  o๠beaucoup de pays ont demandé un report. Mais le Sénégal était prêt parce qu’étant sur la bonne voie.

« Nous avons été les premiers avec la Grande Bretagne et les Philippines. La Grande Bretagne a une bonne note un peu moins (bonne) que nous tandis que Les Philippines sont dans des difficultés »

« Les ressources naturelles appartiennent aux populations qui doivent en bénéficier. La transparence est aujourd’hui une exigence et notre pays s’est attelé à  respecter les normes. Ceci lui a valu un succès dans la notation de la norme ITIE. Notre pays a une note élevée de 93/100 par l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) qui vise à  améliorer la transparence dans la gestion des ressources naturelles (le pétrole, le gaz, les ressources minières) », dit-elle. Et d’ajouter :  » si on a la note de 90, c’est déjà  bien et nous avons aujourd’hui en plus  de la qualité, la quantité ».

A l’en croire, l’ITIE est une norme sérieuse qui a un soutien fort de coalitions de gouvernements, entreprises, organisations de la société civile, d’investisseurs internationaux.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)