Jeux olympiques : La France inflige aux Etats-Unis leur première défaite depuis 2004 !!!

Par , publié le .

Actualité

Dans le sillage d’un immense Evan Fournier (28 points), la France réalise un exploit majuscule en dominant à  l’arraché les Etats-Unis (83-76) !!!

Entrée en matière compliquée pour la France, qui retrouve les Etats-Unis en ouverture de ces Jeux Olympiques. Ni plus, ni moins, que la revanche du dernier Mondial !
Décomplexés, les Français réalisent d’ailleurs un bon début de match, en provoquant plusieurs fautes adverses et en s’appuyant sur la science offensive d’Evan Fournier, déjà  bien en rythme. De leur côté, les Américains tentent de prendre confiance en attaquant le cercle avec leurs intérieurs. Jusqu’à  ce que Kevin Durant (7 points) et Bam Adebayo (6 points, 4 rebonds) n’instiguent un 7-0 qui permet à  Team USA de creuser un premier écart.
Dans le dur, la France s’en remet essentiellement à  Evan Fournier pour trouver la mire. Excepté le joueur des Celtics (8 points), personne ne trouve effectivement de solutions en attaque, chez les Tricolores. Seuls les lancers-francs offrent ainsi quelques points aux hommes de Vincent Collet. l’aise sur jeu rapide en contre-attaque, à  l’instar de Jayson Tatum, les Etats-Unis confirment, eux, leur ascendant, à  l’issue de ce premier quart-temps (22-15).
Evan Fournier en état de grâce mais trop esseulé
Dans le deuxième acte, en relais de Rudy Gobert, Moustapha Fall fait du bien aux Bleus à  l’intérieur. Nicolas Batum et Nando De Colo font bien bouger le ballon et les Français recollent progressivement. Le retour de Damian Lillard, en réussite à  3-points, aide ensuite Team USA à  reprendre une dizaine de points d’avance, pendant que les trois derniers finalistes NBA (Jrue Holiday, Devin Booker, Khris Middleton) se mettent en jambes.
Et cet écart d’une dizaine de points n’évoluera pas jusqu’à  la mi-temps. La moindre tentative de retour français est annihilée par les Américains. Rudy Gobert (9 points, 7 rebonds) a beau imposer sa puissance dans la peinture, Bam Adebayo (10 points, 4 rebonds) lui répond, et l’esseulé Evan Fournier (12 points) s’efforce tant bien que mal de garder les siens au contact. Sans succès pour le moment, Zach LaVine veillant au grain (45-37).
Au retour des vestiaires, malgré la blessure de Guerschon Yabusele, les Français reviennent avec de bien meilleures intentions des deux côtés du terrain. Evan Fournier poursuit son festival offensif, aussi bien près du cercle, qu’à  mi-distance ou à  3-points. La raquette XXL proposée par Vincent Collet, et composée de Rudy Gobert et Vincent Poirier, fait énormément souffrir les Etats-Unis, incapables de marquer malgré tout le talent qu’ils possèdent en attaque.
Kevin Durant gêné par les fautes, Jrue Holiday hausse le ton
Pire encore : Kevin Durant est limité par les fautes et, pour Team USA, seul Jayson Tatum semble véritablement en mesure de briller face aux réussites primées de Nando De Colo, par deux fois, puis Thomas Heurtel ! dix minutes de la fin, la France a complètement renversé la vapeur et mène ainsi de deux possessions (62-56).
Tout va pour le mieux pour les Bleus, sauf que Kevin Durant revient en jeu malgré ses quatre fautes, tandis que Jrue Holiday prend feu et devient omniprésent ! Le meneur des Bucks réussit tout ce qu’il entreprend et, seul comme un grand ou presque, il inflige un « run » de 13-1 à  ses adversaires ! Les Français sont dans les cordes (74-67), mais Evan Fournier et Rudy Gobert étaient sur le banc pour se reposer avant la dernière ligne droite.
Et dès qu’ils reviennent en jeu, la France peut reprendre sa marche en avant avec un Nando De Colo qui continue de mettre dedans. Même Nicolas Batum marque enfin des points, à  3-points dans le « corner », comme à  son habitude. Evan Fournier l’imite, mais il a le pied sur la ligne. Les Tricolores enflamment cette fin de match, alors que les Américains butent sur la défense française. Le repli défensif est parfait.
L’invincibilité de Team USA aux J.O. prend fin !
Les leaders des Bleus sont accompagnés de Guerschon Yabusele. De retour aux affaires, l’ancien intérieur des Celtics se bat comme un beau diable, à  l’image de Nando De Colo en défense. L’ailier-fort marque ainsi près du cercle, puis se jette sur un ballon à  terre, qu’il transforme en passe décisive pour Evan Fournier. L’ancien arrière du Magic est juste. magique ! Il terminera la soirée avec 28 points au compteur.
De leur côté, les Français tiennent leur exploit avec un 14-0 (81-74), d’autant que Bam Adebayo craque aux lancers-francs, avec un 0/2, et que Damian Lillard, frustré, est sanctionné d’une faute anti-sportive, après une perte de balle ! Dans la foulée, le discret Kevin Durant prend quant à  lui sa 5e faute. Les Tricolores peuvent clairement avoir le sourire et Nicolas Batum ne tremble pas sur la ligne des lancers, tout comme Evan Fournier.
Comme au Mondial 2019, la France domine donc à  l’arrachée les Etats-Unis de Gregg Popovich, malheureux sur plusieurs 3-points ouverts, dans le « money-time » (83-76). Ce n’est qu’un simple match de poule, mais c’est tout de même un véritable exploit, puisque Team USA restait sur 25 victoires d’affilée aux Jeux Olympiques, o๠elle n’avait plus perdu depuis 2004, à  Athènes ! C’est aussi la 1ère fois depuis l’arrivée des joueurs NBA en 1992 qu’une nation domine deux fois de suite les Etats-Unis. Vous avez dit bête noire ?

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)