JO-2020 : Manaudou arrache l’argent, l’après-Bolt sur 100 m, jour de tonnerre à  Tokyo

Par , publié le .

Actualité

Florent Manaudou a réussi son incroyable pari sur 50 m libre en arrachant l’argent derrière le boss des bassins Caeleb Dressel dimanche, tandis que le sceptre de roi du sprint sur 100 m abandonné par Usain Bolt sera en jeu dans la soirée au stade olympique de Tokyo.

Champion olympique en 2012 à  Londres, vice-champion olympique en 2016 à  Rio, Manaudou a encore répondu présent et offert à  l’équipe de France de natation, jusque-là  bredouille, une belle médaille d’argent, la 20e pour la délégation française à  Tokyo.

Arrivé à  Tokyo sans grandes certitudes, Manaudou, 30 ans, s’est offert une troisième médaille olympique individuelle en trois JO en bouclant sa finale en 21 sec 55, loin de Dressel (21.07) certes mais juste devant le Brésilien Bruno Fratus (21.57).

Après Rio, pendant deux ans et demi, il avait délaissé les bassins de natation pour tenter sa chance en handball, sa passion de jeunesse, avant de replonger en 2019.

Mais son retour a été perturbé par la pandémie et les restrictions sanitaires: «C’est dur de parler: troisième médaille consécutive. J’ai arrêté, je suis revenu, ça a été une année difficile. ça prouve qu’il ne faut pas se prendre la tête, il faut juste nager. Le corps sait faire», a-t-il commenté sur France 2.

Sa joie était d’autant plus forte que sa compagne Pernille Blume a décroché quelques minutes après lui la médaille de bronze sur la même distance. Dès la course de la Danoise terminée, les deux amoureux se sont tendrement embrassés au bord du bassin pour l’une des images fortes de ces JO !

«Ce n’est jamais facile de gagner une médaille olympique, je stressais plus pour elle que pour moi», a souri Manaudou qui totalise désormais quatre médailles olympiques (une or et deux argent sur 50 m nage libre, argent en relais 4à—100 m à  Rio)

Dressel lui totalise désormais quatre titres olympiques à  Tokyo (50 et 100 m libre, 100 m papillon, relais 4à—100 m), et peut encore ajouter l’or du relais 4à—100 m quatre nages.

Il ne repartira pas avec six titres comme espéré après la faillite du relais américain 4à—100 m 4 nages mixte, seulement cinquième pour la première apparition de l’épreuve aux Jeux.

En athlétisme, il n’y aura pas, sauf surprise incroyable, de Français sur le podium du 100 m dans la soirée (21h50 locales, 14h50 françaises). Jimmy Vicaut est qualifié pour les demi-finales (19h15 locales) et peut dans un bon jour valider son ticket pour la finale.

Pour ces premiers Jeux de l’après-Bolt, vainqueur des trois derniers titres olympiques sur la distance-reine, aucun grandissime favori pour lui succéder, mais les prétendants sont nombreux, entre le Canadien Andre De Grasse, meilleur temps des séries, les Américains Trayvon Bromell, Fred Kerley ou encore Ronnie Baker.

Une certitude: son chrono sera fulgurant sur une piste très rapide comme l’a prouvé la Jamaà¯caine Elaine Thompson-Herah qui est devenue championne olympique samedi avec le deuxième temps de l’histoire en 10 sec 61.

Pour les chances de médaille française, il faudra suivre Anthony Jeanjean en BMX freestyle (11h20 locales, 04h20 françaises), l’équipe messieurs de fleuret et le dernier boxeur en lice Mourad Aliev en quarts de finale dimanche (13h24 locales, 06h24 françaises), ainsi que l’équipe de France de concours complet qui peut profiter du cross pour se relancer.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)