Journée mondiale ozone : Deux millions de cas de cancer évités grâce aux amendements du protocole de Montréal

Plus de deux millions de cas de cancer ont pu être évités dans le monde jusqu'en 2030 grâce aux amendements contenus dans le protocole de Montréal adopté en 1987 pour diminuer les substances qui appauvrissent ou détruisent la couche d'ozone. Des produits qui augmentent en détruisant la couche, les effets biogéochimiques avec des effets mutagènes sur les êtres humains et animaux. C'est ce qu'a rappelé le directeur de cabinet du ministre de l'environnement Cheikh Ndiaye Sylla, lors de la célébration ce matin de la Journée Mondiale de lutte contre la destruction de la couche d'ozone. Le thème de cette année, « L'ozone pour la vie, 35 ans de protection de la couche d'Ozone » consacre les 35 ans de la Convention de Vienne et les 35 ans de la protection mondiale de la couche d'ozone. Selon Cheikh Ndiaye Sylla toujours, chaque fois que les avancées scientifiques démontraient qu'une substance causaient des problèmes sur l'ozone des mesures ont été prises dans le monde. Il a ainsi rappelé qu'au niveau du Sénégal des efforts ont été faits, avec une grande contribution l'amendement de Kigali. L'ozone, qui est un gaz composé de 3 molécules d'oxygène(O3), absorbe les radiations Ultraviolets. Il joue un rôle vital au niveau de la stratosphère terrestre (entre et 50 km d'altitude) où il forme une couche qui filtre les rayons ultraviolets B.

Nous vous recommandons