Jugé en appel le 23 mars prochain aux côtés de Thione Seck : «Alaye Djitteye », de son vrai nom Derrick Mouma, arrêté au Mali pour...trafic de faux billets.

Jugé en appel le 23 mars prochain aux côtés de Thione Seck : «Alaye Djitteye », de son vrai nom Derrick Mouma, arrêté au Mali pour...trafic de faux billets.

Dakaractu Le 2020-02-27  Source

Alors que son procès en appel, aux côtés de Thione Seck, est prévu pour ce 23 mars, «Alaye Djitteye», qui avait été arrêté en même temps que le leader du «Ram Daan » est encore tombé au Mali dans une rocambolesque affaire de trafic de faux billets et d'usurpation d'identité. En fait, tout chez cet homme est faux : son vrai nom est Derrick Mouma et il est de nationalité camerounaise. Il est au moins recherché dans trois pays d'Afrique. Et si Thione Seck, qui a toujours soutenu avoir été roulé dans la farine par cet escroc et faussaire international, avait raison ?

L'affaire va sans doute faire des vagues au Sénégal. Le 13 janvier dernier, le dossier des faux billets impliquant le chanteur Thione Seck et le «ressortissant malien Alaye Djitteye» était appelé la barre de la Cour d'appel de Dakar avant d'être renvoyé au 23 mars prochain. Il est quasi sûr qu' cette date, «Alaye Djitteye», qui avait été libéré après l'annulation de la procédure, avant la décision de la Cour d'appel, ne se présentera pas devant les juges et pour cause.


Selon les informations de Libération, il a été discrètement intercepté au Mali par le commissariat de police du 13ème arrondissement dans une rocambolesque affaire dé trafic de faux billets. Des sources autorisées renseignent qu'une perquisition effectuée son domicile malien a permis de saisir un montant global de 900 millions de Fcfa (en dollars et en euros) en toc ainsi que plusieurs chèques et machines aidant la contrefaçon monétaire.


Mieux, les enquêteurs ont mis la main sur plusieurs cartes d'identité et des passeports attestant qu'Alaye Djitteye n'était qu'un de ses nombreux? noms d'emprunt. En vérité, il se nomme Derrick Mouma et est de nationalité camerounaise. S'il avait usurpé une fausse identité, jusqu' être écroué sous ce nom au Sénégal, c'était pour échapper trois mandats d'arrêt qui le vise. On se souvient que les enquêteurs de la Section de Recherches de Dakar avait demandé «Alaye Djitteye» s'il connaissait le nommé Derrick.


Pour toute réponse, il avait assuré que c'était son surnom. Or, une carte d'identité au nom de Derrick Mouma, avec sa photo, a été saisie lors de la perquisition. Et si Thione Seck qui a toujours dit n'être qu'une victime des agissements de «Djitteye» avait raison' Libération reviendra en détails sur cette affaire.

Nous vous recommandons