Kaffrine : Des élus locaux outillés sur la planification budgétaire sensible à la nutrition

Par , publié le .

Actualité

Kaffrine, 11 déc (APS) – Des élus locaux du département de Kaffrine (centre) ont entamé, vendredi, une session de formation sur le processus de planification budgétaire sensible à la nutrition, a constaté l’APS.

 
Neuf maires du département de Kaffrine assistent à cette formation organisée par l’ONG Save The Children dans le cadre de son projet +Xeex Xiboon+ (lutter contre la malnutrition). 
 
L’ouverture de cet atelier de deux jours a été présidée par l’adjoint au préfet de Kaffrine, Oumar Diba, en présence des autorités administratives et des acteurs de la santé.
 
‘’Aujourd’hui, nous ne pouvons pas parler des questions de malnutrition sans impliquer les collectivités territoriales qui jouent un important rôle dans le cadre de l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant. Et, c’est ainsi que nous avons jugé nécessaire de renforcer la capacité de ces élus locaux dans le cadre du processus de planification budgétaire sensible à la nutrition’’, a expliqué à des journalistes le chargé des plaidoyers santé et nutrition à l’ONG Save The Children, Ousmane Diouf.
 
‘’Nous voulons mobiliser les élus locaux de Kaffrine afin qu’ils puissent allouer des ressources conséquentes à la lutte contre la malnutrition’’, a-t-il ajouté. 
 
Selon M. Diouf, ‘’les maires votent des budgets alloués à la santé mais la question de la malnutrition n’est pas souvent prise en compte alors que le besoin est là’’. 
 
‘’Cet atelier va permettre aux collectivités locales de Kaffrine de comprendre l’importance d’investir dans la santé plus particulièrement dans la lutte contre la malnutrition’’, a indiqué Ousmane Diouf.
 
Il a rappelé qu’en 2017 ‘’l’enquête démographique sanitaire (EDS) avait montré que la malnutrition globale était de 13,1% dans la région de Kaffrine (2,5% pour la malnutrition aiguë sévère et 10,6% pour la malnutrition aiguë modéré)’’.
 
‘’Des données que nous avons collectées pour les besoins de l’analyse du cadre harmonisé de novembre 2019 montrent un taux de malnutrition aiguë modérée de 2,88% dans la région de Kaffrine. La malnutrition chronique est estimée à 23,1% à Kaffrine et l’insuffisance pondérale à 15,6%’’, a fait savoir M. Diouf selon qui le pourcentage d’enfants (0 à 59 mois) bénéficiant des services de nutrition est de 78% dans la région de Kaffrine alors que l’objectif est de 100%.
 
‘’La malnutrition est présente à Kaffrine. Dans cette région, elle touche surtout les enfants de zéro à cinq ans, les femmes enceintes et allaitantes’’, a-t-il fait savoir.

‘’Dans le cadre de notre projet +xeex xiboon+, nous allons appuyer les districts de Kaffrine en termes de formation, de prise en charge’’, a rassuré le chargé des plaidoyers santé et nutrition à l’ONG Save The Children.
 
Aussi, a-t-il ajouté, ‘’ dans la région de Kaffrine, nous allons aussi mener des activités de communication pour accompagner les acteurs communautaires afin qu’ils mènent des activités de sensibilisation dans le cadre de la malnutrition’’.
 
Lors de cet atelier, le formateur est largement revenu sur les fondamentaux de l’acte 3 de la décentralisation.
 
 
 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)