Kaolack / Bilan d'étape du couvre-feu : La police interpelle 119 personnes et procède la fermeture de plusieurs mosquées.

Kaolack / Bilan d'étape du couvre-feu : La police interpelle 119 personnes et procède la fermeture de plusieurs mosquées.

Dakaractu Le 2020-03-31  Source
Une semaine après la mise en oeuvre du couvre-feu, le service régional de la sécurité publique de Kaolack( Commissariat central et celui de Ndorong) vient de faire son bilan d'étape.

Ainsi, au cours de ses interventions (plus de 20 fois par jour), la police a interpellé 119 personnes, immobilisé 36 véhicules et 71 motos Jakarta, et procédé la saisie de 338 pièces afférentes la mise en circulation de véhicules pour diverses infractions. Elle a par ailleurs procédé la collecte de 522.000 Fcfa en guise d'amende forfaiture.

S'agissant des lieux de culte, plusieurs mosquées ont été fermées dans certains quartiers tels Sara, Koudam, Léona, Dialagne, Abattoirs, Boustane, Ngane et Ndorong. Dans la même veine, les éléments de la police ont aussi fermé et procédé la saisie de matériel au niveau de certaines salles de jeux et de sports, notamment au coeur de ville, Léona etc...

Le service régional de la sécurité publique de Kaolack a pu recenser quelques cas suspects avec l'appui des autorités sanitaires dont un couple venant d'Italie Thioffack (17 mars), trois individus venus des USA Thioffack (17 mars) et 15 passagers dans un bus malien (24 mars) au garage Mali de Léona, car un des passagers était très mal en point.

Toutefois, quelques difficultés ont été enregistrées dans la mise en oeuvre du couvre-feu Kaolack. Et celles-ci sont liées l'insuffisance de moyens roulants (véhicules) et de matériel de protection pour les agents engagés. S'y ajoute un manque criard de carburant pour assurer les différentes interventions qui dépassent souvent plus de 20 sorties par jour.

Les policiers se sont parfois heurtés l'incivisme de certains jeunes par rapport au respect des consignes. Une occasion pour inviter les parents faire davantage prendre conscience leurs fils de la situation consécutive au couvre-feu...

Nous vous recommandons