Kaolack / Sibassor : Les étudiants réclament le règlement des arriérés de subvention à leur maire et menacent de déloger les élèves… La municipalité annonce un point de presse dans les heures à venir.

Par , publié le .

Actualité

Le torchon brûle entre le maire de la commune de Sibassor et les étudiants et élèves ressortissants de cette commune.

En effet, ces derniers ont fait face à la presse locale de Kaolack ce mardi matin, pour exiger la mise à leur disposition des  arriérés de subvention dans les plus brefs délais.  » Depuis 2019, nous peinons à percevoir nos subventions. Et pourtant,  l’argent de 2019 est disponible depuis très longtemps, mais l’équipe municipale a décidé de ne pas le libérer. La condition était de mettre en place une structure et de déférer l’ensemble des étudiants. Tout cela a été fait à travers la mise en place de l’amicale des élèves et étudiants ressortissants de Sibassor. Nous avons aussi sillonné les villages environnants en vue d’impliquer l’ensemble des étudiants… », a lancé le président des étudiants de Sibassor, Mamadou Badiane Ngom.

À le croire toujours, des démarches ont été effectuées plusieurs fois auprès de l’autorité municipale en vain.  » Et très souvent, nos requêtes ne sont même pas prises en compte, au contraire nous sommes traités de tous les noms d’oiseaux. Nous ne faisons pas dans le détail, car ce que nous voulons c’est de rentrer dans nos fonds pour pouvoir étudier dans de bonnes conditions au niveau de nos universités respectives. Tous les autres étudiants des autres communes du département de Kaolack ont reçu leurs subventions, mais il n’y a qu’à Sibassor où cela traîne. Alors, il faut que cela cesse le plus rapidement possible. Si rien n’est fait d’ici quelques jours, nous allons déloger les élèves de l’ensemble des écoles primaires, du collège et du lycée de la commune », a-t-il tonné.

Au sortir du point de presse, les journalistes se sont rendus au niveau de la mairie de Sibassor afin de donner la parole au maire répondant au nom de Djiby Kalidou Niang mais ce dernier était absent. Son assistante qui a été trouvée sur place, a esquissé quelques éléments de réponse mais à titre confidentiel ( off the record). Finalement, un point de presse a été annoncé par la mairie dans les heures qui viennent…

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut