Kébémer : 23 candidats à l'émigration clandestine dont un mineur, interpellés

Kébémer : 23 candidats à l'émigration clandestine dont un mineur, interpellés

Senegal7 Il y'a 5 jours  Source

Au total 23 candidats à l'émigration clandestine dont un mineur de 14 ans, en partance pour l'Espagne, ont été interpellés par la brigade de la gendarmerie de Kébémer dans la nuit du jeudi au vendredi, a appris l'APS du Commandant de la compagnie de Louga, le Capitaine Abdoulaye Bâ.

Dans la nuit du 15 au 16 octobre, la brigade de Kébémer, renforcée par des éléments du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), a mené une opération de lutte contre l'émigration clandestine dans la zone de Lompoul sur mer ayant conduit à l'arrestation de 23 individus, a-t-il déclaré.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, le capitaine Bâ a retracé le film de l'arrestation de 19 candidats à l'émigration, dont un mineur et quatre chauffeurs.

C'est durant la nuit du jeudi vers 22h que des individus ont embarqué à bord d'un taxi depuis la gare routière de Saint-Louis pour se rendre au village de Saré Ndawo, dans la commune de Thieppe (Kébémer), où une pirogue à destination d'Espagne les y attendait au niveau de la plage.

Informée, la brigade de la gendarmerie de Kébémer a mis en place un dispositif de surveillance et d'interception au niveau de la zone Lompoul.

C'est ainsi que quatre véhicules transportant huit candidats dans un premier temps ont été interceptés au niveau des axes menant vers la plage, puis les 11 autres dont un mineur de 14 ans, quatre chauffeurs, quatre véhicules et un moto Jakaarta immobilisés.

La majorité des personnes interpellées sont originaires de la ville de Saint-Louis, d'autres viennent de Dakar, Kaolack, Coki (Louga), Pordor.

Ils ont déboursé chacun une somme d'argent allant de 300 000 à 400000 francs CFA., a fait savoir le capitaine Bâ, qui signale que cinq parmi eux (les quatre chauffeurs et un supposé passeur) ont été déférés.

La gendarmerie mène très souvent ce genre d'opération dans le cadre de la lutte contre l'émigration clandestine. Une priorité pour la gendarmerie et le haut commandement, a-t-il dit.

Il a souligné que des moyens nautiques importants sont mis en place pour renforcer la capacité des unités de surveillance surtout sur la grande côte devenue le point de départ privilégié des passeurs.

Nous appelons les populations a signalé tout fait suspect qui peut renseigner les éléments de la gendarmerie afin de lutter contre cette émigration irrégulièré?, a-t-il lancé à l'endroit des populations.

Senegal7 avec Aps

Nous vous recommandons