KOLDA : De nouvelles pratiques culturales expérimentées face aux changements climatiques.

KOLDA : De nouvelles pratiques culturales expérimentées face aux changements climatiques.

Dakaractu Le 2020-09-26  Source
Face aux changements climatiques, il est nécessaire d'orienter les besoins des populations vers de nouvelles techniques adaptées pour booster la production. Ainsi, des essais de nouvelles techniques culturales sont mis l'essai Kolda pour s'adapter ces changements climatiques. À ce titre, ces expériences culturales vont permettre d'augmenter les rendements, mais aussi lutter contre l'appauvrissement des sols. Cette nouvelle expérience s'appesantit aussi sur l'application de l'engrais dans les champs en remplaçant la volée par l'enfouissement.

Il s'agit du placement profond de l'urée (PPU) et la microdose qui permettent d'économiser l'eau et d'avoir de bons rendements.

Aguibou Diao du village de Soukou est un des producteurs leaders choisis pour cette nouvelle expérience agricole. « Nous avons cultivé quatre parcelles de riz différemment en passant de la méthode traditionnelle la nouvelle expérience. Nous avons donc enfoui l'engrais dans le sol au lieu de le faire la volée dans une des parcelles. Mais, nous avons été surpris par le résultat même avant l'épiaison du riz. Nous avons constaté que la parcelle où l'engrais a été enfoui (PPU) les cultures se portent bien tandis que les autres tardent se développer. À l'?il nu on voit nettement la différence... »

Pour l'expérimentation, un seul village parmi les quatre est concerné par le maïs, sinon les trois autres sont tous testés pour le riz pour booster les rendements de cette céréale. En ce sens, ces expériences vont permettre d'avoir une sécurité alimentaire basée sur l'autosuffisance alimentaire.

Dans la foulée, précise Saër Sarr, le coordonnateur du projet feed the future de la zone sud, « aujourd'hui, nous sommes venus visiter une parcelle de démonstration de la microdose. C'est une technologie promue par le projet pour réduire la quantité d'engrais utilisée et booster la production. L'objectif final est d'avoir une bonne production pour permettre une sécurité alimentaire des populations. Nous sommes-l encore pour regarder le comportement de ces parcelles avec les populations pour qu'elles puissent utiliser cette technologie. Nous avons de très bons espoirs pour inverser la tendance avec les résultats probants obtenus sur le terrain. »

À Soukou aussi bien qu' Temento Goundo, les producteurs ont bien apprécié ces nouvelles techniques culturales. Pour ce faire, il a fallu dissocier les pratiques paysannes et la nouvelle technique afin de convaincre les producteurs, selon le Drdr de Kolda.

Ces nouvelles méthodes devront permettre aux paysans de produire plus pour assurer la souveraineté alimentaire face aux changements climatiques.

Nous vous recommandons