KOLDA - MEURTRE DE LA FEMME DECAPITEE A SARE YORO DIAO : Yoba Baldé aurait été tuée par son amant rebelle pour 50 mille francs

KOLDA - MEURTRE DE LA FEMME DECAPITEE A SARE YORO DIAO : Yoba Baldé aurait été tuée par son amant rebelle pour 50 mille francs

Enqueteplus Le 2020-01-21  Source

Plutôt qu'un sacrifice humain, le meurtre de Yoba Baldé pourrait avoir des relents d'un crime passionnel, selon des proches de la victime qui indexent un rebelle rencontré par la victime en Guinée-Bissau.

Après le meurtre atroce de la dame Yoba Baldé, retrouvée décapitée samedi dernier dans la vallée du village, le cou emporté par son bourreau, les supputations vont bon train Saré Yoro Diao. Chacun y va de ses propres commentaires. Si, au début, tout semblait indiquer un sacrifice humain, la thèse d'un crime passionnel est de plus en plus avancée.

Selon des sources concordantes qui ont contacté hier "EnQuête''', la dame Yoba Baldé aurait été assassinée par son amant rebelle pour une modique somme de 50 000 F CFA qu'il lui aurait offerte pour coucher avec elle. Ce dernier, en croire nos interlocuteurs, se serait vengé de la dame qui, après avoir encaissé son argent, a refusé de céder ses avances.

En effet, d'après les témoignages recueillis auprès de ses voisins, Yoba Baldé a quitté son village natal le 11 janvier dernier pour se rendre Sama, en Guinée-Bissau, situé environ 7 km de Saré Yoro Diao, pour assister une cérémonie de fin d'initiation. Dans ce village, elle a fait la connaissance de son bourreau qui est tombé amoureux d'elle. Après avoir sympathisé, ils ont échangé leurs numéros de téléphone. L'homme a ensuite voulu flirter avec la dame, mais celle-ci a refusé, soutenant qu'elle est mariée. Devant le refus de Yoba Baldé, le rebelle a changé de fusil d'épaule, en promettant la dame beaucoup d'argent.

Comme pour lui prouver sa bonne foi, il lui offre la somme de 50 000 F CFA en guise de cadeau. Une somme que la dame a encaissée sans arrière-pensée. Mais, de retour dans son village natal, Yoba Baldé filtre le numéro de son prétendant et refuse de prendre ses appels. C'est ainsi que l'amant rebelle a mené ses propres investigations pour repérer, outre le village de sa "dulcinée'', la maison où elle vit. Il a profité, le 16 janvier dernier, du marché hebdomadaire organisé dans le village, pour attirer la dame dans la forêt. Une fois l'abri des regards, l'amant rebelle n'a pas hésité d'asséner des coups de machette sa victime, après quelques échanges de propos aigres-doux. La victime tente d'échapper la furie de son amoureux qui s'est senti berné, mais elle n'y parvient pas. Elle finit par être décapitée après quelques coups reçus au niveau de la tête et du cou.

Après l'avoir guillotinée, son bourreau lui a ensuite rasé le crâne avant de jeter sa tête près de 50 m du lieu du crime. Le corps sans vie de Yoba Baldé a été abandonné dans une plantation d'anacarde. C'est le samedi 18 janvier qu'il a été découvert par le propriétaire de la plantation qui a aussitôt alerté la police et les sapeurs-pompiers qui ont procédé l'enlèvement du corps qui a été déposé la morgue de l'hôpital régional de Kolda pour les besoins de l'autopsie.

La levée du corps de Yoba Baldé est prévue aujourd'hui, suivie de son enterrement le même jour.

EMMANUEL BOUBA YANGA (KOLDA)

Nous vous recommandons