L'OFNAC À MBACKE - À La découverte de la lettre qui risque de plomber le maire Abdou Mbacké Ndao... Va-t-on vers la fin d'un mythe ?

L'OFNAC À MBACKE - À La découverte de la lettre qui risque de plomber le maire Abdou Mbacké Ndao... Va-t-on vers la fin d'un mythe ?

Dakaractu Il y'a 2 semaines  Source
Depuis quelques jours, la gestion du maire Abdou Mbacké Ndao est fouillée par des enquêteurs de l'OFNAC. Leur travail est partagé entre auditions, documents contre-expertiser, confrontations des sources, recueil d'informations...

À l'origine de cette soudaine enquête, l'on désigne cette lettre de Youssou Babou, ancien adjoint au maire sous feu Iba Guèye et membre de l'association ''Mbacké Ci Laa Booq ''. Le texte était intitulé l'époque'' Comptes rebours : les promesses l'épreuve des faits. ''

L'enseignant de classe exceptionnelle la retraite accusait le maire de coups fourrés, manoeuvres sournoises, spoliations de terres, dépenses fantômes et de vente illégale de biens appartenant la municipalité. Nous étions en début octobre 2018. Voil tel que ce texte en question a été libellé :

'' Au cours de la campagne des élections locales du 29 juin 2014, menée, au pas de charge, l'actuel maire de Mbacké avait développé un discours, la limite même populiste qui a, tout de même séduit des segments entiers de population qui expriment une aspiration irrépressible au changement de gouvernance locale.
Si, malgré tout le maire de mbacke ; devait s'en tirer, si bon compte, on pourrait alors présumer que les dispositions la base de la radiation du maire de Dakar ne sont que des prêts porter ou même des camisoles de force taillées la mesure d'un adversaire politique dont la candidature donne le tournis ''.

Le maire injoignable n'aurait, selon nos informations cherché apporter aucune entrave au travail des enquêteurs. Ses proches disent, toutefois, entrevoir dans cette entreprise, la main de quelqu'un qu'ils ne veulent pas encore nommer non sans oublier de s'interroger sur le moment post-électoral choisi pour déclencher la fouille . Affaire suivre....

→ Lire l'article au complet sur Dakaractu



Nous vous recommandons