L'opposition déroule sa stratégie en cas de victoire fallacieuse de Macky

L'opposition déroule sa stratégie en cas de victoire fallacieuse de Macky

Senenews Le 2019-02-11  Source

Toujours constant dans sa logique d'empêcher la tenue du scrutin du 24 février, Me Wade continue d'entreprendre des discussions avec certains membres de l'opposition parmi lesquels Oumar Sarr (Pds), Mamadou Lamine Diallo (Tekki), Serigne Mansour Sy Djamil (Bes Du Niak), Moustapha Guirassy (Sud), Oumar Walu Zomarou (syndicaliste) et Abdoul Mbaye (Act).

Ainsi, au cours des réflexions tenues, en vue de trouver éventuelles stratégies pour bloquer le processus électoral, Abdoul Mbaye, aurait fait des propositions des plus radicales afin de discréditer éventuels résultats favorables au président sortant Macky Sall.

«Quelle doit être notre attitude si, malgré tout, les élections se tiennent ? Je pense qu'il y a une stratégie avant le vote : essayer la non-élection et le départ (de Macky). Mais le vote peut avoir, et, en ce moment-l, encore, il faut se mettre dans des dispositions où la force peut revenir», affirme-t-il.

L'ancien Premier ministre poursuit en envisageant une autre alternative. «Si on constate, le jour de l'élection, des anomalies flagrantes dont les observateurs nationaux et internationaux seront témoins, on peut encore en ce moment-l, créer de nouveau les conditions d'une révolte. Si malgré tout cela et c'est toujours une hypothèse, ça ne marche pas, en ce moment également, il faut contester les résultats en les considérant comme faux, toujours en essayant de faite appel la violence parce que c'est le seul recours qui devrait nous rester», informe Le Quotidien.

La même source précise que Abdoul Mbaye a conclu en déclarant qu'il «faut rendre inacceptable un résultat au premier tour et un résultat au second tour», lance-t-il.

Nous vous recommandons

Actualité

Liverpool : Sterling et l'exemple Gerrard

Senegal7

Actualité

Mercato - PSG : Meunier et Kurzawa, ça peut rapporter gros

Senegal7