Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

La canicule met à  mal le Festival Interceltique de Lorient

Par , publié le .

Actualité

Face à  la canicule, le Festival Interceltique de Lorient a dà» annuler nombre d’animations. « On ne veut pas prendre de risques », expliquait le directeur artistique. Les bars à  eau ont été grandement sollicités.

Face à  la canicule, le Festival Interceltique de Lorient a dà» annuler nombre d’animations. « On ne veut pas prendre de risques », expliquait le directeur artistique. Les bars à  eau ont été grandement sollicités.

Les fortes chaleurs ont des impacts très divers. L’un des plus visibles, évidemment, est celui que l’on ressent directement sur l’organisme. Nos corps sont mis contribution plus que la normale et même sans rien faire, on se sent vite en difficulté. Le Festival Interceltique de Lorient doit s’achever aujourd’hui. Et malheureusement, la canicule aura bien gâché la fête. Les organismes des musiciens étant grandement mis à  l’épreuve pendant les défilés, de nombreuses animations ont dà» être annulées.

Ce vendredi 12 aoà»t, le bagad de Lann-Bihoué devait défiler à  16 h 30 dans les rues de Lorient. Malheureusement, comme le reste des défilés en centre-ville, cela n’a pas été le cas. De nombreuses annulations ont commencé à  être annoncées dès jeudi, et elles se sont comptées par dizaines ces deux derniers jours.

Il faut dire que défiler en costumes, en plein soleil, souvent en soufflant dans un instrument à  vent, n’a rien de simple. Et d’ailleurs, même les instruments supportent mal les températures élevées. Il était donc logique, même si frustrant pour les spectateurs, que la décision d’annuler ces animations ait été prise.

Ce samedi 13 aoà»t, c’est la parade des enfants qui a été annulée, bien que le spectacle ait été maintenu aux Jardins, près de l’Hôtel Gabriel. Les organisateurs du célèbre festival, lequel a perdu son premier directeur l’année dernière, ont aussi pris la décision d’annuler le championnat international de pipe bands et le trophée international de batteries, une épreuve qui était par ailleurs déjà  impactée par le fait que de nombreuses formations sont actuellement en Ecosse, à  Glasgow, pour une épreuve reine qui n’a pas pu avoir lieu depuis maintenant trois ans.

Pour le directeur artistique du festival, Jean-Philippe Mauras, tout ceci était une évidence : «On ne veut pas prendre de risques. [.] Les circonstances sont exceptionnelles, il faut faire attention.» Et cela vaut aussi, d’ailleurs, pour les spectateurs. Ceux-ci n’ont pas hésité à  se rendre dans les différents bars à  eau du festival pour se rafraîchir et se désaltérer comme il se doit.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)