La cohabitation entre les hommes et les animaux

La cohabitation entre les hommes et les animaux

Dakarmatin Le 2020-02-25  Source

En traversant et en observant nos villes et villages, encore drapés du manteau moyenâgeux, on ne peut ne pas être frappé par une certaine stupeur, conséquence de la cohabitation disharmonique entre les hommes et les animaux.

Nos cités sont, en effet, envahis par des animaux de toutes sortes: moutons, boeufs, chiens, porcs, ânes, chèvres, chats, volailles, animaux malfamés, malades, déchiquetés, comme les chiens de Kocoumbo.

Et tout cela, dans une débonnaire complicité nationale. C'est croire que nous vivons la protohistoire, époque des clans où l'homme vivait en parfaite harmonie avec les animaux, dans un contexte et cadre où la machine n'avait pas cependant fait son apparition.

Mais la situation a profondément changé et pourtant, nous en sommes encore l, n'ayant pas constaté que le monde a bougé.

Il est vrai que dans certains groupes familiaux, le totémisme est encore une réalité africaine profondément vécue, symbolisant une identité parfaite entre l'homme et l'animal. Cependant, nous ne pouvons, sous prétexte de cette parenté étroite entre les deux, laisser prospérer les accidents très souvent mortels causés de toute évidence par des animaux errants.

Il nous faut par conséquent nous assumer pleinement. Si nos animaux, parce qu'ils sont nos totems, doivent nous gouverner sans connaitre droit au chapitre, alors acceptons de leur céder la place.

Emigrons vers d'autres cieux où très surement, nous ne serons nullement des immigrés clandestins, parce que quand même, trop c'est trop.

Nous n'avons jusqu' présent pas vraiment réussi faire une relecture pertinente et rationnelle de notre passé, de notre culture. Et c'est pourquoi, comme Delfour Mira Pante, ne voyant pas plus loin que le bout de notre nez, nous sommes encore ce stade,

Il est temps de vivre le futur en faisant une relecture sans complaisance de notre sociologie, j'allais dire de notre mémoire historique.

Papa Amadou FALL

Nous vous recommandons