La Lettre des «cons» du Continent ! ( Mouth Bane )

La Lettre des «cons» du Continent ! ( Mouth Bane )

Leral Le 2020-02-24  Source

Dans son édition numéro 818 du 19 février 2020, le journal «La Lettre du Continent», connu pour ses inquiétantes incertitudes dans ses traitements de l'information, a publié un article sur l'ancien ministre d'Etat, ministre de l'Energie, Samuel Sarr, sur la Première Dame du Sénégal, Marième Faye, sur le journaliste Mouth Bane et le quotidien "DakarTimes". Il s'agit d'un article plus que transparent ; c'est-à-dire un article contenant des informations qui laissent découvrir, sans effort aucun, les véritables commanditaires. Nous connaissons bien les méthodes de la «LC», pour avoir collaboré avec elle, indirectement, du temps d'Antoine Glaser. On se rappelle les dossiers de Millicom-Tigo, d'Arcelor Mital et de Karim Wade.

D'abord, cet article nous apprend que le futur candidat à la Présidentielle de 2024, Mouhamadou Makhtar Cissé, est entouré d'hommes et de femmes chargés de lui planifier des répliques. Voilà pourquoi, cette fois-ci, sa réplique contre "DakarTimes" a été fomenté en territoire d'outre-mer, par des tirailleurs déjà dévoilés. Le texte commercial, publié à la page 5 du «PDF» par la «Lettre des "cons" du continent», peut être scindé en trois parties.

Dans la première partie, l'auteur insinue que Samuel Sarr, ami de Marième Faye Sall, pourrait devenir ministre de l'Energie. La «Lettre des "cons" du continent» pouvait même ajouter «Mamadou Mouth Bane, ami proche de Marième Faye Sall, Directeur de publication de "DakarTimes"», comme d'autres l'ont déjà dit? On colle au Directeur de publication de notre journal, en effet, des étiquettes d'ami des opposants et des tenants du pouvoir. Retenez juste que Mouth Bane peut être ami de n'importe qui, c'est son droit le plus absolu, en tant qu'individu. Mais l'Institution qu'est «DakarTimes» n'a noué aucune amitié avec qui que ce soit. Nos seuls amis, ce sont la vérité, la justice et le Sénégal.

La «LC» nous apprend que «l'enfant de Me Abdoulaye Wade» (Samuel) pourrait remplacer Mouhamadou Makhtar Cissé. Il s'agit d'une «Fake news», pondue par la «LC», peut-être pour tué dans l'oeuf tout projet de départ de l'actuel ministre du Pétrole de son poste. C'est une pratique banale, connue de tous. Certains ministres provoquent des rumeurs autour de leur probable départ du Gouvernement, afin de pousser le Président à y renoncer à son idée de changement. Seulement, soyons certains que le Président Sall saura décoder ce traquenard, qui le vise directement.

La vérité, c'est que la source de la «LC» a été informée de la déception du Président Macky Sall, suite à la publication du contrat d'Akilee par «DakarTimes». Ils étaient ensemble, aux Emirats Arabes-Unies. D'ailleurs, au terme de sa visite à Abu Dhabi, Macky Sall s'est rendu à Addis-Abeba, sans son ministre du Pétrole. MMC est rentré, seul sur Dakar, parce qu'il ne pouvait plus continuer à affronter ce regard glaçant de Macky Sall, visiblement déçu par l'Inspecteur Général d'Etat. Cette mise à l'écart est subtilement interprétée, par la «LC», comme une volonté du Président de se séparer de Cissé. Est-il utile, alors, d'orchestrer toutes ces maladroites manipulations dans la presse étrangère ?

L'autre temps-fort de l'article de la «LC», ce sont les mots qui concernent le contrat d'Akilee. Nous nous attendions à ce que la source de la «LC» démente les informations relayées par "DakarTimes", mais ce n'est hélas pas le cas. Le journal «LC» est passé complètement à côté de l'essentiel, parce que les Sénégalais voulaient savoir pourquoi ce contrat a été signé avec Akilee et dans ces conditions désastreuses. Il faut aussi préciser que "DakarTimes" dénoncera tout deal avec Huawei, Orange ou EDF, qui chercheraient à se substituer à Akilee. Il faut une entreprise sénégalaise pour exécuter ce marché qui touche les données personnelles des Sénégalais. Toutefois, il faudrait que les conditions d'attribution soient transparentes et que le marché ne soit pas signé au détriment de la Senelec.

Ensuite, la «LC» a présenté Mamadou Mouth Bane, Directeur de publication de "DakarTimes", comme un «ami proche» de Samuel Sarr. Nous estimons que c'est la seule vraie information contenue dans cet article. Notre amitié avec Samuel Sarr, nous l'avons assumée. Nous l'assumons. Et nous l'assumerons encore. Et, malgré notre amitié avec l'ancien Ministre de l'Energie, nous avons souvent des divergences de vue sur plusieurs questions. Lorsque nous avons commencé à publier les articles sur Akilee, Samuel Sarr nous a approchés pour nous demander d'arrêter. Mieux, il s'est déplacé pour nous rendre visite. Car, il estime peut-être que Makhtar Cissé et Amadou Ly n'ont commis aucune faute, dans ce contrat. Nous avons refusé de le suivré

Notre ami a appris, à ses dépens, que "DakarTimes" est un journal libre dans sa démarche et dans ses choix éditoriaux. Rien, ni personne, ne peut abroger cette règle. Samuel Sarr, qui pensait bien faire pour son «ami» Makhtar Cissé, s'est vu offenser par la «LC», sur instruction des fantassins en embuscade. Nous voulons juste remettre le curseur à sa place, en demandant aux proches de Makhtar Cissé, qui ont activité la «LC», de parler du contrat scandaleux signé pour Akilee. Car, avec "DakarTimes", la diversion n'a aucune chance de marcher.

La longévité de Makhtar Cissé au Ministère du Pétrole est tributaire de la volonté personnelle du Président Macky Sall. Nul ne peut échapper à son destin. Même si, en 2024, Makhtar Cissé devrait être élu chef de l'Etat du Sénégal, le Président Sall n'y pourra absolument rien. «Yalla nopina», comme on dit au Sénégal.

Mais, il faut juste que nos autorités cessent d'accuser notre «canard», qui joue son rôle d'alerte et d'information. La «Lettre du Continent» n'est pas mieux informée que "DakarTimes", surtout sur ce qui se passe au Sénégal. Nous avons annihilé le complexe que certains journalistes nourrissent devant la presse étrangère. Un journal français peut avoir plus de moyens que "DakarTimes", mais il ne peut pas être mieux renseigné que nous. Cette certitude est déjà actée. Et, la «LC», qui s'est bâtie une crédibilité en dégringolade, avec le régime libéral, devrait cesser d'engager des batailles par procuration, sur commande d'un tink tank qui espère ramasser le Pouvoir. Et, l'objectif premier de ce tink tank, composé «d'Enfants de troupes» encagoulés, «c'est de neutraliser les Haal Pulaar», comme ils le disent dans leurs réunions secrètes.

"DakarTimes" reste concentré sur sa mission d'information. Les témoignages de nos lecteurs, sur notre travail, boostent davantage notre engagement et notre volonté d'aller encore plus loin, malgré les moyens limités. Voilà ce que Guimba Konaté, fidèle lecteur de "DakarTimes", nous a envoyé par mail hier, mercredi 19 février 2020 : «Bonjour ! Je voudrais vous féliciter, vraiment, pour les excellents documents d'information et de formation que vous publiez régulièrement dans votre journal. J'ai apprécié, particulièrement, les enquêtes bien fouillées sur le Wahhabisme et autres... Voilà ce que nous attendons d'un journal : Informer vrai et former vraiment?».

Le témoignage de ce lecteur qui, chaque matin, se paie un exemplaire de «DakarTimes», nous suffit vraiment comme soutien moral. Nous nous éloignons de ce cercle de jeu d'intérêts, qui se joue sur le dos des Sénégalais. Mais, nous ferons face. Et, comme «La Lettre du continent» a ouvert la boîte de pandore, nous vous donnons rendez-vous pour bientôt, pour la suite de nos révélations sur le contrat d'Akilee et sur d'autres cafards.

La Rédaction

DakarTimes



Nous vous recommandons

Actualité

Kayar

Enqueteplus

Actualité

Covid-19 : La région de Louga est touchée !

Senegal7