La pénurie de médecins est un problème très important, soulève Emmanuel Macron

Par , publié le .

Actualité

En visite dans le département de l’Allier, le chef de l’Etat s’est exprimé sur l’antenne de France Bleu Pays d’Auvergne au sujet de la pénurie de médecins en France.

Ce mercredi 8 décembre, Emmanuel Macron continue ses visites en passant cette fois-ci par la ville de Vichy (Allier). Hier, il répondait notamment sur France Bleu Pays d’Auvergne à  une auditrice sur la pénurie de médecins en France. Si selon une étude récente (de la Drees (direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques), le nombre de médecins en France va diminuer jusqu’en 2024, il ne devrait retrouver son niveau actuel qu’en 2030.

Pour Emmanuel Macron, le manque de médecins est un des problèmes les plus importants aujourd’hui de notre pays. «On manque de médecins depuis un bon moment parce qu’il y a eu ce fameux numerus clausus. Donc, pour répondre à  cette situation, on a rouvert des postes depuis 2018 et cela, de plus en plus, Il faut savoir qu’il faut 10 ans pour former un médecin, donc entre temps, on est en train de s’organiser avec une série de mesures très incitatives pour attirer les médecins que ce soit à  l’hôpital, dans les services d’urgences et en ville«, assure le chef de l’Etat.

Pour Emmanuel Macron, il est inconcevable de laisser des déserts médicaux supplémentaires : «Notre stratégie, c’est d’abord de réinvestir partout o๠il le faut dans les équipements, les bâtiments et ensuite de pouvoir rouvrir les postes manquants pour ne pas dépendre uniquement des intérimaires. On ne laissera pas des déserts médicaux supplémentaires se faire. La mobilisation là -dessus est complète«, a-t-il insisté.

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)