LA POLICE ECARTE LE COMPLOT
Le présumé meurtrier de Binta Camara, Pape Alioune Fall a agi seul en commettant son forfait. C'est ce qui est ressorti de l'enquête dirigée par le commissariat de Tambacounda appuyé par la Police technique et scientifique de Kaolack. Un communiqué du bureau des relations publiques de la police nationale parvenu la rédaction de Sud Quotidien hier, mardi 21 mai, informe que le prévenu, dans son interrogation, a reconnu avoir agi seul. Face aux enquêteurs, il a déclaré avoir attendu la sortie du gardien avant de s'introduire dans la demeure. Mieux, il a ajouté avoir escaladé le mur de la clôture après son acte avec une échelle trouvée sur place. Pour l'heure, Pape Alioune Fall né en 1986 est considéré comme l'auteur présumé du forfait en atteste les éléments de l'enquête révélés par la direction de la Police Nationale.

Les égratignures trouvées sur sa poitrine et sur ses parties intimes ainsi que la découverte d'un caleçon tacheté de sang qui, selon les analyses de la Police Technique et Scientifique, s'est révélé être celui de la victime. «Ces preuves ont amené le mis en cause avouer son acte», ajoute le document. Mieux, la perquisition du domicile du mis en cause a permis de découvrir le téléphone portable de la victime soigneusement dissimulé l'intérieur du matelas qu'il a troué pour la circonstance, soutiennent les limiers. Le communiqué de la police vient ainsi conforter la thèse de l'autopsie reprise par les médias et qui indique que «la victime est morte, étranglée par un foulard, trouvé serré autour de son cou».

Pour rappel, Binta Camara âgée seulement de 23 ans a été tuée dans son domicile dans la soirée du 18 mai 2019. Juste après le forfait, le gardien de sa maison avait été interpellé avant d'être libéré dans la soirée d'avant-hier, lundi 20 mai peu après l'arrestation du bourreau de Binta Camara cueilli la cérémonie mortuaire.


EN BREF? EN BREF?

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ET AUX FILLES: Ndeye Saly Diop Dieng condamne

Le ministre de la femme de la famille et du genre, Ndeye Saly Diop Dieng, a déploré les violences orchestrées contre les femmes. Dans un communiqué parvenu notre rédaction hier, mardi 21 mai, elle a déploré les meurtres de Coumba Yade et Binta Camara. Des atrocités qu'elle a qualifiées «d'actes ignobles». Elle a par ailleurs appelé la mobilisation de tous les acteurs notamment les pouvoirs publics, les organisations de la société civile pour une prise en charge de la problématique des violences basées sur le genre. Le ministre a en outre réitéré l'engagement des services de son département renforcer les mécanismes de prévention et de prise en charge des violences faites aux femmes et aux filles notamment par l'intensification des campagnes de communication pour un changement de comportements.

MAMADOU SALIF SOW, SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES DROITS HUMAINS: «Au Sénégal, on ne peut pas appliquer la peine de mort»

Le retour de la peine de mort est agité ces derniers temps cause de la recrudescence des meurtres. Le Secrétaire d'Etat, chargé des droits humains, Mamadou Salif Sow, interrogé par la Radios Futurs Medias (Rfm) a clôt le débat en déclarant que son application ne peut être effective. «Au Sénégal, on ne peut pas appliquer la peine de mort. D'ailleurs, elle n'est pas appliquée dans beaucoup de pays. L'Etat est en train de faire son devoir pour sanctionner les criminels. Mais nous aussi, en tant que secrétariat d'Etat, chargé des droits humains, nous sommes dans la prévention. Nous, ce qu'on fait, c'est la promotion des droits humains. On organise des ateliers, des conférences, des réunions pour que les populations sachent leur droit».

Nous vous recommandons

Actualité

Pambal étrenne un centre de santé

Seneweb

Actualité

Gouvernement : Macky sur le point de procéder un remaniement

Senenews

Actualité

PR MBAYE THIAM REFUTE TOUTE «VOLONTE DE FALSIFICATION»

Sudonline

Actualité

MANE-KOULIBALY, UN DUEL DE LIONS

Sudonline

Actualité

FATOU BENSOUDA MAINTIENT GBAGBO ET BLE GOUDE... EN PRISON

Sudonline

Actualité

SONKO CLOUE AU PILORI SEYDOU GUEYE

Sudonline

Actualité

KOLDA : Pose de la pierre pour la construction du musée du Fouladou.

Dakaractu

Actualité

Lamine Diack

Enqueteplus